dim. Juil 21st, 2019

Gaston Tong Sang place notre institution dans une logique d’ouverture sur le monde

Gaston TONG SANG, président de l’assemblée de la Polynésie française, est arrivé samedi 6 juillet à Abidjan, en Côte d’Ivoire, afin de participer aux travaux de la 45ème session plénière de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) qui rassemble 87 pays francophones du monde entier.

Le président de l’assemblée de la Polynésie française effectue ce déplacement sur invitation de M. François Paradis, président de l’Assemblée nationale de Québec et président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, en vue de l’adoption, lors de cette session plénière, de l’adhésion de la troisième institution polynésienne à l’Assemblée parlementaire de la Francophonie. Cette mission en Côte d’Ivoire intervient plusieurs mois après que l’assemblée de la Polynésie française ait adopté, en décembre 2018, une proposition de délibération autorisant son adhésion à l’APF et que cette adhésion ait été validée par le bureau exécutif de cette instance au mois de février dernier.

Le président Gaston Tong Sang a participé, dès dimanche matin, et tout au long de la journée, à plusieurs réunions de travail et de concertation intervenant en marge de la session plénière.

Il a d’abord assisté à la réunion du réseau des jeunes parlementaires francophones, puis aux quatre commissions permanentes de l’APF que sont la commission des affaires parlementaires, la commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles, la commission de la coopération et du développement et enfin la commission politique au cours de laquelle l’adhésion de l’assemblée de la Polynésie à l’APF a été évoquée et saluée par l’ensemble des membres de la commission.

La session plénière de l’APF démarrera lundi matin. C’est à l’occasion de cette réunion, moment phare de ce sommet francophone en Côte d’Ivoire, que l’adhésion de l’assemblée de la Polynésie française sera soumise aux suffrages des pays membres de l’APF.

Dès sa prise de fonction, le président Gaston Tong Sang a souhaité inscrire son action à la tête de l’institution dans une logique d’ouverture sur le monde et de développement des relations interparlementaires visant à accentuer le rayonnement et l’efficacité de l’assemblée de la Polynésie française et de l’ensemble de ses élus. Cette demande d’adhésion à l’Assemblée parlementaire de la Francophonie — institution incontournable et influente sur le plan mondial — est l’expression concrète de cette volonté progressiste, dynamique et ambitieuse au service du citoyen.

Source: APF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :