lun. Oct 21st, 2019

Les dangers du jambon-beurre au volant

Chacun sait par expérience qu’ingurgiter un repas trop copieux favorise la somnolence.

C’est une question de quantité d’aliments comme de calories. Voilà pourquoi l’association Prévention Routière recommande à l’automobiliste de manger léger et équilibré, et de boire de l’eau en quantité suffisante. Il n’y a là rien de bien sorcier ni de bien nouveau.

Pourtant, il manquait en France une étude scientifique pour vérifier et quantifier ce que chacun d’entre nous sait par expérience. L’association Attitude Prévention (financée par les assureurs) a demandé au Docteur Frédéric Saldmann, cardiologue et nutritionniste à l’hôpital Georges-Pompidou d’observer l’évolution de la posture du corps et des mouvements des globes oculaires chez trente-deux hommes et femmes installés aux commandes d’un simulateur de conduite. Une manière fiable de mesurer le niveau de vigilance et le temps de réaction chez ces automobilistes volontaires pour l’expérience.

La formule entrée-plat-dessert est fatale pour nos réflexes de conducteur

Les résultats de l’étude sont sans équivoque : prendre un repas “hypercalorique” (soit au moins 1.500 kilocalories) diminue significativement la vigilance chez 60 % des conducteurs. Pas moins de 17,5 % d’entre eux ont même atteint le niveau maximal d’extrême somnolence, autrement la phase de micro sommeil. Cette hypovigilance se traduit par des réflexes émoussés, qui allongent le temps de réaction et la distance de freinage chez la totalité des sujets et dans 100 % des cas.

Ces chiffres sont d’autant plus alarmants que l’expérience s’est déroulée sur des parcours longs de 40 minutes seulement, soit un temps bien inférieur à la durée moyenne des trajets en période de vacances.

Il faut manger léger ou bien s’accorder la sieste réparatrice

Plus grave encore, le repas dit hypercalorique au sens de cette étude n’a rien du gueuleton des jours de baptême. A en croire les chercheurs, il suffit de manger un hamburger ou bien d’un sandwich au saucisson […]

Lire la suite sur challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :