dim. Juil 21st, 2019

Air Austral dans le rouge: la faute à French bee ?

Après cinq années de résultats financiers positifs, Air Austral a plongé dans le rouge à l’issue de l’exercice 2018-2019, clos fin mars.

La compagnie réunionnaise a annoncé une perte d’exploitation de 2,7 millions d’euros (321 millions de Fcfp) contre un bénéfice de 5,2 millions d’euros un an plus tôt. Un écart de quasiment 8 millions d’euros entre les deux exercices alors que le chiffre d’affaires a progressé de 4,5%, à 394,44 millions d’euros du fait notamment de la hausse de 2% du trafic passagers et de 9,3% de celui de marchandises.

Hausse des charges

Air Austral a fait état d’une hausse de ses charges d’exploitation de 8%, à cause , dit-elle dans un communiqué, de la hausse du prix du pétrole au deuxième semestre qui a alourdit la facture carburant de 14,4 millions, de l’appréciation du dollar par rapport à l’euro qui a augmenté les coûts de maintenance, de l’immobilisation des 2 B787 à cause d’une recommandation mondiale concernant les moteurs Rolls Royce, et du mouvement des gilets jaunes.

Concurrence

Air Austral opère dans un environnement ultra-concurrentiel avec la présence de quatre opérateurs sur l’axe Paris-La Réunion (Air France, Corsair, French Bee). L’arrivée notamment de French Bee, la compagnie low-cost du groupe Dubreuil, a fait plonger la recette unitaire.

L’exercice en cours a mal commencé. En raison de nouveaux problèmes des moteurs Rolls Royce, un de de ses B787 est immobilisé depuis le 3 juin pour au moins deux mois. Pour maintenir le mieux possible le programme de vol prévu (notamment le maintien des vols Mayotte-Paris), la compagnie a loué deux A330-200, l’un à Aigle Azur, l’autre au transporteur espagnol Wamos

Retrouvez cet article sur La Tribune.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :