mar. Oct 15th, 2019

Rapprochement à terme “plus que probable” entre Carrefour et Champion

Des analystes de la banque britannique considèrent qu’au vu des difficultés de Casino, et des récentes déclarations d’Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, le scénario d’un rapprochement des deux grands groupes cotés de la distribution est plus que jamais probable.

C’est un serpent de mer qui ondule depuis des mois au sein des marchés financiers, mais pourrait peut-être sortir prochainement la tête de l’eau: et si Carrefour et Casino fusionnaient? La question a jailli noir sur blanc, ce mardi 16 juillet, en tête d’une étude publiée par Barclays. La rédaction de ce type de documents financiers est régie par des règles strictes. Les analystes n’ont pas le droit d’émettre à la volée des hypothèses qui pourraient faire varier le cours de Bourse des valeurs qu’ils suivent. Ils ne peuvent se contenter de relayer les rumeurs des marchés. Ils doivent s’appuyer sur des justifications. Pour étayer l’hypothèse d’un rapprochement Carrefour-Casino, les auteurs de l’étude en identifient deux.

Un secteur atomisé…

La première vient des récentes déclarations d’Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, en faveur d’une concentration du secteur. Lors de l’assemblée générale du 14 juin, le patron avait déclaré qu'”il y aurait une consolidation dans le secteur de la grande distribution dans les prochaines années”, et que “sa mission était de faire en sorte que Carrefour soit dans le camp des vainqueurs”. Plus récemment, le 11 juillet dernier, , il lâchait: “Aucun marché n’a, comme le marché français de la distribution, autant d’acteurs qui disposent d’une part de marché entre 7 et 20 %. Aucun marché ne connaît une telle intensité concurrentielle. Aucun marché n’est aussi faiblement concentré.”

… et un groupe en difficultés

Or, et c’est le deuxième point, “les déclarations d’Alexandre Bompard ont été faites alors que l’un des concurrents de Carrefour en France – Casino -, rencontre des difficultés”, soulignent les auteurs de l’étude, rappelant que le 23 mai, les holdings de Casino ont été placées en procédure de sauvegarde. Cette situation peut entraîner plusieurs scénarios. L’un d’eux, pointe Barclays, serait que “les créanciers de Rallye décident de convertir leurs prêts en actions et ensuite cherchent à associer Casino à un autre d[…]

Lire la suite sur challenges.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :