lun. Oct 21st, 2019

L’OPH a sa feuille de route jusqu’en 2023

La restitution de la de la feuille de route de l’OPH (Office polynésien de l’habitat) 2019-2023 s’est déroulée, vendredi matin, à la Présidence.

Afin de mieux anticiper les évolutions continuelles du secteur du logement, sur le plan des techniques de construction, des réseaux d’infrastructures de toute nature, en tenant compte du cadre réglementaire et financier de l’aménagement urbain des territoires, et de l’évolution démographique, l’OPH s’est ainsi munie d’une feuille de route qui lui permet de mieux appréhender les enjeux existants sur le marché de l’immobilier.

La vision présentée prend en compte l’évolution actuelle des technologies et des techniques liées à la construction de logements ainsi que leurs modes de financement. Bien qu’encore insuffisante par rapport à la demande, la production de logements sociaux s’est accrue de manière significative au cours des dernières années. En ce sens, le gouvernement a encouragé l’émergence de nouveaux opérateurs privés pour relancer l’offre.

Le manque de foncier, en raison de la rareté des terres viabilisées disponibles, et du poids de l’indivision a par le passé freiné les projets de développement, mais les réformes menées par le gouvernement, en matière d’aides à la sortie de l’indivision notamment, portent progressivement leurs fruits. Le besoin en logements sociaux se situe essentiellement sur les îles du Vent, et en particulier sur l’île de Tahiti. Néanmoins, il convient de continuer la réalisation d’opérations de logement social dans les îles et les archipels, afin d’éviter des phénomènes de concentration de la population sur les îles du Vent.

Les logements à construire devraient être répartis sur des programmes différents de livraisons de logement en habitat groupé, de logements en habitat dispersé mais également de logements en VEFA (vente en état futur d’achèvement). Dans ce cadre, l’OPH va continuer, au cours des prochaines années, à être l’acteur de référence dans le secteur du logement social en Polynésie française.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :