dim. Déc 15th, 2019

Teahupo’o et le surf à l’échelle mondiale: vingt ans que ça dure…

La Polynésie Française accueille pour la vingtième année consécutive une étape du WCT (World Championship Tour) de la WSL (World Surf League) dans la passe de HAVA’E située dans la commune de Taiarapu Ouest et plus précisément la commune associée de Teahupo’o, la plus médiatisée à l’international.

La Tahiti Pro Teahupo’o est la septime étape du « Men’s Championship Tour » de la WSL (World Surf League) qui se tient au mois d’août de chaque année dans la passe de Hava’e Teahupo’o. Il s’agit de l’un des événements du championnat du monde le plus attendu et le plus dangereux en raison de la puissance des vagues et de la présence de récifs coralliens en faible profondeur.

Pascal Luciani Events Surf & Services et la Fédération Tahitienne de Surf s’engagent de nouveau dans ce projet sportif d’envergure internationale et restent déterminer à tout faire pour que cette compétition perdure dans le temps. Cet engagement participe à l’essor de la commune de Teahupo’o et à son rayonnement mondial, au développement touristique et économique du pays, mais aussi au développement du Surf Polynésien et de son image.

Les efforts engagés par le pays au travers du ministère des sports, de ses services, de l’IJSPF, du ministère du Tourisme avec le concours de partenaires privilégiés comme Air Tahiti Nui, Vini et l’ensemble des polynésiens contribuent à la réussite de ce magnifique événement.

La première compétition officielle de surf à Teahupo’o date de 1997. Elle portait alors le nom de Black Pearl Horue Pro et était inscrite au calendrier du circuit WQS (World Qualifying Series). Cette édition est remportée par Andy Irons (âgé de 18 ans seulement) et est marquée par l’échouage de l’Aremiti sur le récif dû aux mauvaises conditions climatiques.

Le spot de Teahupoo devient mondialement connu, grâce aux médias internationaux et à un article spécifique du magazine Surfing. L’année suivante, en 1998, c’est la marque de vêtements de surf « Gotcha » qui parraine l’événement et la compétition prend l’appellation « Gotcha Tahiti Pro ». À partir de 1999, l’étape est inscrite au championnat du monde élite : WCT (World Champioship Tour). Le 21 avril 2000, juste avant le début de la compétition le Tahitien Brice Taerea perd la vie après avoir heurté de la tête le récif. En remportant l’épreuve cette année, Kelly Slater lui rend hommage en lui dédiant sa victoire. Depuis, une patrouille nautique équipée de jet skis assure à chaque compétition la sécurité des surfeurs. En 2001, c’est la marque australienne Billabong qui parraine l’événement, d’abord sous le nom de Billabong Pro Teahupoo puis Billabong Pro Tahiti jusqu’en 2017. La page est tournée et l’on fête la vingtième année du WCT sur TEAHUPO’O sans discontinuée.

Source: dossier de presse

Photo: Tahiti Tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :