dim. Sep 22nd, 2019

Le maire de Hesdin révoqué en conseil des ministres

L’édile, élu à Hesdin en 2014, était connu du grand public pour ses nombreuses frasques et démêlés judiciaires.

Clap de fin pour Stéphane Sieczkowski-Samier. Le mandat du maire d’Hesdin a été révoqué cet après-midi en conseil des ministres, sur proposition du ministère de l’Intérieur. L’édile, élu parmi les plus jeunes maires de France en 2014, s’était fait connaître du grand public pour ses démêlés avec la justice. Lâché par une partie de ses adjoints et mis en minorité au sein du conseil municipal, la situation était devenue intenable pour le jeune maire, qui refusait de démissionner.

Fait rarissime : le budget de la commune avait été rejeté à deux reprises, en 2018 et 2019. Cette situation alarmante avait poussé le préfet du Pas-de-Calais à saisir la Chambre régionale des comptes pour statuer sur la gestion des finances de la ville. Depuis ce désaveu préfectoral, le siège du maire ne tenait plus qu’à un fil. D’autant qu’au cours de son mandat, le jeune élu a accumulé les déboires judiciaires. En 2017, il avait été mis en examen et suspecté de faux en écriture à propos d’une délibération qui n’aurait pas été votée par le conseil municipal. Ses comptes de campagnes avaient également été rejetés par la commission nationale des comptes de campagne, le rendant inéligible pour les prochaines élections municipales, en 2020.

L’élu s’était également fait remarquer en 2017, en se voyant retirer son permis de conduire, suite à un excès de vitesse de plus de 40 kilomètres heures au dessus de la limitation. Toujours sur la route, une sortie en quad avec la miss France Maëva Couke lui avait valu une amende de 135 euros de la part des gendarmes. La raison ? Monsieur le maire avait tout simplement omis de porter son casque. Plus inquiétant, le désormais ex-maire aurait passé commande de deux revolvers pour le compte de sa municipalité. Problème : sa police municipale n’avait pas l’autorisation nécessaire pour les utiliser. Ce qui interroge sur la destination finale de ces armes.

En cas de révocation, Stéphane Sieczkowski-Samier avait déjà annoncé son intention de faire appel devant le Conseil…

Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :