dim. Sep 22nd, 2019

Ce milliardaire prêt à donner sa fortune pour sauver la planète

C’est une exception dans le monde des affaires. Le milliardaire Jeremy Grantham est une légende de Wall Street qui a décidé de consacrer la quasi-totalité de sa fortune à la protection de la planète.

Connu pour anticiper les crises, il est convaincu de longue date que la prochaine sera climatique et a donc décidé de donner 98% de sa fortune, soit environ 1 milliard de dollars, à la sauvegarde de l’environnement, selon Les Échos Week-End. “C’est impressionnant de voir à quel point les gens ne sont pas effrayés par les choses effrayantes qui risquent de leur arriver”, confie aux Échos le fondateur de Grantham Mayo Van Otterloo (GMO), une société gérant plus de 100 milliards de dollars d’actifs.

Sa démarche reste inédite aux États-Unis où les grands patrons les plus généreux cèdent habituellement la moitié de leur richesse à leur mort, mais jamais la quasi-totalité. Ce richissime patron de Wall Street reconverti en mécène et militant écologiste a beau faire le tour de la planète, il a bien du mal à trouver des soutiens. Seuls 2% des dons philanthropiques vont aux projets “verts”. Les investisseurs ne font pas mieux puisqu’ils n’ont investi que 6,5 milliards de dollars dans les technologies propres l’année dernière, soit seulement 15% de ce qu’ils ont misé dans les start-ups internet.

“Ils sont à la recherche d’argent facile. Mais s’asseoir sur leur tas d’or, alors que les océans montent, ne leur permettra pas de rester au sec”, dénonce avec ironie le milliardaire. Le fondateur de Grantham Mayo Van Otterloo assure que “son pari sera payant à long terme”. “Le risque environnemental est le seul qui a 100% de chance d’arriver. Et c’est paradoxalement le seul dont Wall Street se fiche !”, s’insurge Jeremy Grantham. Selon lui des milliers de milliards de dollars vont ainsi passer de l’ancienne économie, fondée sur le pétrole, à la nouvelle basée sur les énergies vertes.

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :