dim. Sep 15th, 2019

Huit bus électriques mis en service le 15 octobre entre Outumaoro et le collège d’Arue

La société Réseau de transport en commun de Tahiti (RTCT) a réceptionné huit nouveaux bus électriques, vendredi après-midi, au terminus de la base marine à Papeete.

La cérémonie s’est déroulée en présence du président Edouard Fritch, du ministre de l’Equipement, en charge des transports terrestres, René Temeharo, du président de la SAS Réseau de transport en commun de Tahiti (RTCT), Willy Chung Sao, et du directeur général de Tahiti Automobiles, Daniel Siu.

La réception de ces bus s’inscrit dans le cadre de la transition énergétique, et dans le but d’avoir des transports publics encore plus respectueux de l’environnement. Ces autobus de marque BYD sont arrivés le 16 août dernier au Port autonome de Papeete. Pour la première fois en Polynésie française, des véhicules 100% électriques circuleront ainsi sur le réseau de transport collectif Tere Tahiti. 

Destinés à circuler au cœur de l’agglomération de Papeete, ces autobus s’inscrivent dans le double objectif de l’amélioration de la qualité de service du transport collectif au bénéfice des usagers mais aussi de la transition énergétique pour lutter contre le réchauffement climatique.

Une innovation dans le Pacifique au service du développement durable

La mise en service de huit autobus électriques sur l’île de Tahiti est une innovation dans la région Pacifique. Leur motorisation, plus durable, permet d’éviter les émissions de pollutions en ville et contribuent activement à une meilleure qualité de l’air dans les espaces urbains. 

Plus silencieux et plus inclusifs, ces véhicules à planchers bas sont spécialement conçus pour le transport de voyageurs en ville et sont accessibles aux fauteuils roulants et aux personnes à mobilité réduite. 

Ils sont destinés à être affectés sur la ligne structurante S2 qui relie Outumaoro au Collège d’Arue dès leur mise en service prévue le 15 octobre prochain, en raison des délais d’installation des infrastructures électriques nécessaires à leur circulation. 

Ces autobus urbains seront alimentés la nuit au dépôt de bus de la zone industrielle de Tipaerui. Les capacités de leur batterie, accompagnée d’une éco-conduite souple, permet d’obtenir une autonomie de 250 km et de rouler toute la journée sans recharge.

Une vision globale de l’éco-mobilité en Polynésie française pour lutter contre le réchauffement climatique

Leader dans le Pacifique sur la transition énergétique, la Polynésie française a consolidé ces dernières années une vision globale de l’éco-mobilité ainsi qu’un plan d’action multisectoriel.

Ces innovations seront présentées aux élus, aux partenaires ainsi qu’au grand public le mercredi 25 septembre prochain lors du 1er Forum Polynésien de l’éco-mobilité qui se déroulera dans le Hall de l’Assemblée de la Polynésie française et sur la place Tarahoi. Les nouveaux autobus électriques, des actions d’éco-mobilité et de nombreuses animations seront proposées au public.    

Depuis le début de l’année, ce sont soixante-neuf autobus et autocars neufs qui renouvellent la flotte et permettent continuellement d’améliorer l’offre et la qualité de service du réseau Tere Tahiti. 

Ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre du Plan Climat Energie de la Polynésie française, du Schéma directeur des transports collectifs et déplacements durables de l’île de Tahiti et de la nouvelle délégation de service public de transport collectif mise en place depuis le 1er janvier 2019, qui prévoit notamment le renouvellement global de la flotte de véhicules grâce à l’acquisition de 240 bus neufs plus respectueux de l’environnement d’ici fin 2020 et l’installation prochaine de systèmes billettiques et de transport intelligents sur l’ensemble de la flotte de bus. 

Communiqué du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :