dim. Sep 15th, 2019

Face au vieillissement de la population, la formation des “Aidants Feti’i” monte en puissance

Remise d’attestation de formation à treize aidants feti’i mardi matin au Centre de formation professionnelle pour adultes (CFPA) de Pirae.

Le président Fritch, présent en compagnie de la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, et de la ministre de la Famille et des Solidarités, Isabelle Sachet, a salué l’investissement de tous les récipiendaires en faveur du lien familial.

Les évolutions démographiques constatées confirment le vieillissement progressif de la population en Polynésie Française. Selon les projections, un Polynésien sur six aura plus de 60 ans en 2027 (17% soit 54 877 personnes) contre environ un sur dix actuellement (9% soit 22 390) et un sur vingt et un en 1988 (5% soit 9844). Le bilan d’activité 2018 de la COTOREP indique également que 14 469 personnes sont reconnues comme étant porteuses de handicap en Polynésie française, dont 12 174 attributaires d’un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80%, soit 85 % de l’effectif total.

Fort de ces constats, le gouvernement, fidèle à sa promesse de campagne faite durant les dernières élections territoriales, a oeuvré à la création d’un tout nouveau dispositif, celui de « l’Aidant Feti’i », à destination des personnes âgées et/ou handicapées. 

Cette nouvelle disposition propose une indemnité de 50 000 Fcfp à destination du « feti’i » désigné par la personne âgée et/ou handicapée, la demande devant être réalisée par cette dernière auprès de la DSFE.

Cette nouvelle mesure garantit également aux personnes aidées une prise en charge plus efficiente par le biais d’une formation technique et professionnelle octroyée à leurs aidants, axée sur divers thèmes comme l’entretien de l’espace de vie, la confection des repas, l’hygiène corporelle et le maintien du lien social. Celle-ci se matérialise par un contrat d’engagement avec l’aidant « feti’i », dès son entrée en formation. 

Pour ce faire, le CFPA dispense une formation de 62 heures, à des groupes constitués par types de pathologies (handicapés, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, etc.). 

Les sessions de formations ont débuté le 15 juillet, avec un premier groupe de dix participants sur Raiatea. Tous les participants y ont adhéré avec beaucoup d’assiduité, et ont reçu leurs attestations de formation le 8 août. Ces mêmes formations se sont poursuivies à Tahiti le 22 juillet avec la constitution de deux groupes respectivement composés de dix et huit participants, sur les sites de Taravao et de Pirae.  De nouvelles formations sont programmées à Huahine, avant les autres archipels.

Le démarrage de ce nouveau dispositif s’annonce prometteur avec comme finalité la formation de 500 aidants « feti’i » d’ici janvier 2021, dont au moins 100 personnes formées d’ici la fin de l’année 2019. Enfin, cette formation va permettre aux aidants d’accéder à une pré-qualification dans le domaine du service à la personne avec la remise d’une attestation de formation validant leurs compétences et acquisitions.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :