dim. Sep 15th, 2019

Ouverture du Salon du Tourisme, 23ème édition

Le 23ème Salon du Tourisme a ouvert ses portes ce vendredi matin, au « Parc Expo » de Mamao, à Papeete.

Une cérémonie organisée en présence du vice-président, Teva Rohfritsch, de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, du secrétaire général du Haut-commissariat, René Recquet, et de plusieurs membres du gouvernement.

Cette nouvelle édition, se tiendra jusqu’à dimanche, et recense 270 exposants, un chiffre en augmentation par rapport à septembre 2018, confirmant une fois de plus l’engouement des professionnels pour cet évènement biannuel. En effet, ce salon permet d’accroître la visibilité de l’industrie touristique polynésienne, offre aux professionnels un contact constant avec leur clientèle habituelle et leur permet d’en attirer d’autres. Les hébergeurs, hôtels et pensions de famille des îles se sont de nouveau mobilisés pour l’évènement. L’édition de février dernier avait attiré plus de 20 000 visiteurs.

Dans son discours, le vice-président a souligné l’importance de cet événement et a déclaré être « très heureux, d’être parmi vous pour l’ouverture de notre salon. Vous le savez, je suis très attaché à cette manifestation qui me permet de rencontrer nos exposants, en toute amitié. C’est vraiment une grande joie pour moi et je vous remercie d’ores et déjà pour votre accueil et pour l’honneur que vous nous faites en prenant un peu de votre précieux temps pour nous recevoir sur vos stands. Je tiens à vous dire combien je suis enthousiaste de découvrir à chaque édition, vos offres innovantes et originales, d’apprécier l’approche authentique et personnalisée que vous vous attachez à développer pour le plus grand plaisir de vos clients, de nos touristes, mais également des polynésiens qui pour le coup, sont ravis de pouvoir vous rendre visite dans vos établissements. »

Depuis quelques années le gouvernement se bat pour offrir les meilleures conditions possibles pour le développement de la première ressource endogène du Pays. Ce développement doit désormais intégrer et contribuer à la préservation et au renforcement de la culture, de l’identité, de l’environnement du Pays, mais également de la qualité de vie du plus grand nombre possible de la population.

« Il vous faut ainsi maintenir voire améliorer la qualité de service et d’accueil, proposer une expérience à la fois authentique et originale, utiliser de nouveaux outils qui évoluent sans cesse, communiquer et vous insérer dans des réseaux nouveaux, parfois complexes, et convaincre aussi, toujours, de nouvelles clientèles de croire en vous, de croire en notre destination, de croire en notre Pays » a souligné le vice-président. 

« Nous entrons, vous l’aurez constaté, dans la troisième meilleure année concernant la fréquentation touristique de notre Pays dans toute l’histoire de la Polynésie française. Beaucoup parmi vous ont connu les difficultés de la crise que nous avons surmontée les années passées. Cette expérience nous a rendu plus forts, mieux aguerris, plus combattifs, et même mieux organisés. Parce que nous devons assurer une redistribution équitable de la richesse générée par le tourisme, nous avons fait des choix stratégiques ces dernières années. » a-t-il également indiqué.

En effet, au mois d’août 2019, la destination a proposé près de 5600 unités d’hébergements, dont 48% en hôtellerie classée, 25% en pensions de famille, 18% en meublés du tourisme, 6% en hôtellerie flottante, et 3% en autres hébergements (camping et auberges de jeunesse).

De plus, afin de stimuler l’activité touristique dans les îles autres que Tahiti, Moorea et Bora Bora, le Conseil des ministres a proposé, la semaine dernière, d’appliquer un taux de défiscalisation porté à 60 % pour les projets de construction d’hôtels. Concernant la petite hôtellerie et des pensions de famille, le Pays maintient les dispositifs actuels, très incitatifs. Par ailleurs, la Loi de Pays transmise la semaine dernière à l’Assemblée de Polynésie prévoit la diminution du seuil d’accessibilité à la défiscalisation pour les pensions de famille à 50 millions au lieu de 100 aujourd’hui, ce qui leur permettra d’accéder plus aisément à des sources de financement.

Avant de conclure, le vice-président a tenu à « saluer le travail mené par les équipes de Tahiti Tourisme pour la qualité et la constance de l’organisation de ce « Salon du tourisme ». Notre tourisme intérieur fait partie de nos forces propres. Il est primordial. Et merci aussi aux équipes de notre administration d’être présents sur ce salon, pour faciliter les échanges, les rencontres, la circulation de l’information. C’est une belle occasion aussi d’affirmer notre cohésion, que nous soyons issus du service public ou du privé. »

Le vice-président, accompagnée de la ministre du Tourisme, a également procédé à la remise de trois attestations de classement dans la catégorie pension de famille, en faveur de la pension Cécile à Rangiroa, la pension Vaitumu village à Rurutu et la pension Tahiti hills à Tahiti.

Communiqué du gouvernement

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :