sam. Oct 19th, 2019

Economie durable: de la théorie à la pratique sur l’atoll de Tetiaroa

À l’issue de la Conférence du GPIP, les participants ont été invités à visiter l’atoll de Tetiaroa.

Le déplacement a été programmé sur invitation de Hinano Murphy, référente culturelle de l’association Tetiaroa Society, Franck Murphy, président de Tetiaroa Society, Richard Bailey, président directeur général de Pacific Beachcomber et Philip Schyle, maire de la commune de Arue à laquelle est rattachée l’atoll de Tetiaroa, rapporte l’assemblée dans un communiqué.

Cette sortie a été l’occasion pour les parlementaires venus de tout le Pacifique, accompagnés de Gaston Tong Sang, président de l’assemblée de la Polynésie française, de découvrir les divers programmes de recherche développés sur l’atoll ainsi que les infrastructures permettant son autonomie de fonctionnement dans le respect du développement durable.

Répartis par petits groupes et guidés par des référents de l’hôtel Le Brando et de l’association Tetiaroa Society, les invités ont ainsi pu visiter l’éco station et assister à la présentation par les divers responsables et porteurs de projets, des programmes de recherche sur l’acidification des océans, le monitoring des tortues, la démoustification portée par l’Institut Louis Malardé et l’éradication des rats. Ces deux derniers projets ont particulièrement impressionné les participants du Pacifique qui ont pour certains manifesté un intérêt pour l’importation de ces programmes dans leurs pays respectifs.

Les parlementaires ont également eu l’opportunité de visiter les infrastructures de traitement des déchets et de l’eau et le système du Sea Water Air Conditionning (SWAC) permettant la production d’énergie en puisant l’eau de mer en eau profonde.

Ils ont enfin pu visiter une partie des installations hôtelières dont la construction repose sur des matières et des aménagements respectueux de l’environnement.

Au lendemain de l’adoption par les membres du GPIP de la Déclaration de Taraho’i – Pacte pour l’économie bleue durable, cette visite à Tetiaroa a véritablement permis de plonger les parlementaires du Pacifique au cœur d’un modèle concret de développement économique basé sur le respect de l’environnement et du développement durable porté par l’hôtel Le Brando et l’association Tetiaroa Society.

Source et photos: APF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :