mer. Oct 16th, 2019

Un local api pour l’association “Voir Ensemble, Mata Hotu”

Inauguration, mardi matin, des nouveaux locaux de l’association « Voir Ensemble, Mata Hotu ».

Lors de son discours, la ministre de la Famille et des solidarités, en charge de l’égalité des chances, a salué l’engagement et le dynamisme de cette association qui existait depuis plus de vingt ans sous le nom « Le 6ème sens, Te mataru’i no porinetia ». Les enfants et adolescents atteints de handicaps visuels ont été jusqu’à présent accueillis, avec les jeunes atteints de handicaps auditifs et sensoriels, au CEDOP, une école publique territoriale spécialisée dans l’accueil, l’accompagnement et la préparation à l’insertion « pré-professionnelle ».

Depuis, et dans le cadre de la mise en place de l’école inclusive, cette structure a fermé afin de permettre à tous les enfants en situation de handicap de bénéficier de mesures adaptées leur permettant d’évoluer, dans la limite de leurs moyens, en milieu scolaire, ce qui est un gage de mixité et d’inclusion sociale.

Pour autant, les quelques cinq cents personnes atteintes de handicap visuel et leurs familles ont fait connaitre, via le président de l’association, Diego Tetihia, leur besoin d’obtenir un local pour se rencontrer et développer les nombreux projets de l’association (préparation à des rencontres sportives mixtes, ou encore la marche pour la vue qui est un évènement annuel en partenariat avec l’association des aveugles de France). Aussi, une subvention en ce sens a été accordée pour ce projet, via la Direction des solidarités, de la famille et de l’égalité (DSFE), suite à une rencontre avec la ministre de la Famille.

L’association « Voir Ensemble, Mata Hotu » compte actuellement cinquante membres et elle est donc désormais située au 2ème étage de l’immeuble de la Banque de Tahiti, au centre ville de Papeete. La ministre a conclu la rencontre en rappelant « le rôle essentiel des associations qui portent la voix de ceux qui seraient invisibles s’il n’avaient pas de relais », et en soulignant leur participation active pour « faire de la Polynésie un territoire où il fait bon vivre et où chacun à une place et un rôle à jouer dans la construction de notre société ».

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :