mer. Oct 16th, 2019

Création d’un centre de mémoire dans le dialogue et la transparence

Conformément à l’engagement pris par le Président de la République (Ndlr: sous la présidence de F. Hollande) et inscrit dans l’accord de l’Élysée de 2017, l’État et le Pays travaillent ensemble sur le projet du centre de mémoire des essais nucléaires en Polynésie française.

Vendredi après-midi, le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et leurs équipes, ont ainsi fait le point sur le progrès des différentes parties du projet et des travaux des différents comités. A cette occasion, ils ont souhaité s’assurer que tous les travaux des groupes composant le comité de projet du centre de mémoire avancent normalement et ne souffrent d’aucun frein ou obstacle à la bonne exécution de leur mission.

Le haut-commissaire et le président ont réaffirmé les principes qui doivent présider à la création de ce centre de mémoire : dialogue et transparence. Cela s’inscrit dans une démarche de vérité dans un climat apaisé.

Ce projet de centre de mémoire concrétise la nécessité de comprendre, transmettre et témoigner pour les générations d’aujourd’hui et de demain.

Le haut-commissaire et le président ont fixé l’ordre du jour de la réunion du comité de projet qu’ils présideront prochainement.

Source: Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :