mer. Oct 16th, 2019

Larcher, pas candidat à la fonction suprême

Certains lui prêtent des ambitions au-delà de ses fonctions actuelles. Mais Gérard Larcher a tenu à les démentir.

“Je ne suis pas candidat à l’élection présidentielle de 2022”, a assuré ce lundi sur RTL le président Les Républicains (LR) du Sénat.

Il n’y penserait donc pas en se rasant. “La seule chose à laquelle je pense, c’est d’achever ma tâche en tant que président du Sénat”, a précisé le troisième personnage de l’État.

Gérard Larcher pourrait-il toutefois être un recours pour la droite si elle se trouvait en mal de candidat pour 2022 ? “J’ai une responsabilité de rassembler les familles de la droite et du centre”, et le Sénat a “la responsabilité d’être un contre-pouvoir”, a-t-il répondu.

Le rappel de Larcher sur l’article 7 alinéa 4 de la Constitution

Dans le livre d’entretiens Contre-pouvoir avec la journaliste du Figaro Marion Mourgue, qui sortira le 13 octobre, dans la foulée de l’élection du nouveau président de LR, Gérard Larcher souligne que la présidence de la République, “ce n’est pas ce pour quoi il s’est engagé”, tout en notant que “si les événements et les circonstances politiques le décidaient, il assumerait”. 

Interrogé sur RTL ce lundi sur la mention dans son livre d'”événements ou circonstances” qui le nécessiteraient, il a noté que “c’est l’article 7 alinéa 4 de la Constitution : c’est le rôle du président du Sénat d’assumer l’intérim, point à la ligne”. 

Gérard Larcher, qui a organisé ces derniers mois des “conventions régionales de la droite et du centre”, dévoilera à Sèvres, jeudi 10 octobre, la synthèse de cette démarche lors d’une convention nationale, baptisée “France Territoires”. 

Retrouver cet article sur L’Express.fr

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :