mer. Oct 16th, 2019

Attaque d’une synagogue à Halle (Allemagne): au moins deux morts

Au moins deux personnes ont été tuées mercredi en pleine rue à Halle, dans l’est de l’Allemagne, dans une attaque visant, en plein Yom Kippour, une synagogue puis un restaurant turc, et dont un des auteurs présumés aurait été interpellé.

Deux autres personnes ont été grièvement blessées par balle et admises à l’hôpital universitaire de la ville pour y être opérées, selon un porte-parole.

Les tireurs, au moins deux personnes selon des images vidéo amateur de la scène qui circulent sur internet, ont tenté en milieu de journée de pénétrer dans la synagogue du quartier Paulus, où étaient réunies, en ce jour de fête religieuse juive, “70 à 80 personnes”, a indiqué le président de la communauté juive de Halle, Max Privorotzki, dans le quotidien Stuttgarter Zeitung.

“Nous avons vu à travers la caméra de notre synagogue qu’un agresseur lourdement armé, avec un casque en acier et un fusil, a tenté d’ouvrir nos portes”, a-t-il témoigné. Le ou les auteurs ont également tenté de tirer sur la porte du cimetière juif mitoyen, a poursuivi le président.

Les auteurs ont aussi tiré en pleine rue et sur un restaurant turc, selon des témoins. Un corps, recouvert d’une bâche bleue, a été vu étendu à proximité de la synagogue, dans le quartier de Paulus.

Au moins “deux personnes ont été tuées. Plusieurs coups de feu ont été tirés. Les auteurs présumés se sont enfuis à bord d’un véhicule”, a indiqué de son côté la police sur Twitter, ne donnant pas de détails mais demandant aux “habitants de rester chez eux”.

Tout le quartier a été bouclé et la gare centrale de Halle, dans l’Etat régional de Saxe-Anhalt, à 175 km au sud-ouest de Berlin, a été fermée.

La mairie de Halle a évoqué une “tuerie”, sans plus de précision. “C’est une terrible nouvelle”, a réagi lors d’une conférence presse le porte-parole d’Angela Merkel, Steffen Seibert.

Cette attaque intervient quelques mois après le meurtre, en Hesse, de Walter Lübcke, un élu pro-migrants du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel (CDU). Le principal suspect est un membre de la mouvance néonazie.

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :