mer. Oct 16th, 2019

Décès du petit Hoane: Oscar désigne les responsables

Le président du Tavini huiraatira, Oscar Temaru, a publiquement désigné ce mercredi matin “le Pays et l’Etat” comme étant responsables de la disparition du petit Hoane il y a quelques jours aux Marquises.

Le leader indépendantiste est coutumier du fait: la récupération politique ne lui fait pas peur ! Même dans les pires moments comme ceux vécus actuellement par les parents du bébé de 3 mois qui serait décédé d’une infection pulmonaire lors d’une évacuation sanitaire par bateau entre les îles de Ua Pou et Nuku-Hiva. Chacun appréciera la manière dont Oscar Temaru exploite cette affaire sans avoir toutes les données du problème!

A ses yeux, les responsables de cette tragédie sont alors tout désignés.

Le Pays, tout d’abord, compétent en matière de Santé publique. Oscar Temaru reproche en effet au gouvernement de ne pas avoir recours à des médecins étrangers (cubains ou fijiens…) prêts à travailler dans les archipels éloignés, là où les “taote popa’a” rechignent à aller, faute de gains suffisants. Une solution qu’il avait déjà envisagée à l’époque où il était au pouvoir jusqu’en 2013. Sans jamais parvenir à traduire ses paroles en actes!

L’Etat ensuite, chargé de la délivrance des visas aux étrangers. A en croire Oscar Temaru, il s’était entretenu de ce sujet avec Claude Guéant (alors ministre de l’Intérieur sous la présidence Sarkozy) et ce dernier lui aurait rétorqué que ce serait la porte-ouverte à l’immigration chinoise en métropole. Il ne lui en faut pas davantage pour fustiger le “système colonial” par lequel la Polynésie serait, selon ses propres termes, “tenue en laisse”.

Enfin, sans avoir suivi un cursus de médecine, le chef de file du Tavini huiraatira juge que l’enfant, souffrant apparemment d’une “infection pulmonaire” aurait du être évacué bien plus tôt sur Papeete pour y recevoir les soins appropriés. Le diagnostic a t-il été correctement établi sur place ? Les parents ont-ils alerté suffisamment tôt les autorités sanitaires dans l’île sur la situation de leur enfant ? Le transport par hélicoptère aurait-il permis de sauver la vie de l’enfant ?

Seule l’enquête conduite par l’Arass (Agence de régulation administrative sanitaire et sociale), à la demande du président Fritch, pourra nous apporter de nouveaux éléments sur ce regrettable fait divers qui a ému de nombreux Polynésiens.

1 thought on “Décès du petit Hoane: Oscar désigne les responsables

  1. NOUS VIVONS UN TEMPS OÙ ON NE SAIT PLUS SUR QUEL PIED DANSER .MENSONGE ,INJUSTICE OUI NOUS SOMMES À LA FIN DE LA FIN DES TEMPS CE QUI EST BIEN EST MAL CE QUI EST MAL EST BIEN .ALLEZ JÉSUS HAAVITITI MAI TE PARAU TI’A E TE PARAU .TAA HOA TE NUNAA ‘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :