lun. Nov 18th, 2019

Réunion du Comité de gestion des zones de pêche réglementées de Punaauia

Le vice-président de la Polynésie française, ministre en charge de l’économie bleue, Teva Rohfritsch, a présidé, mardi matin, le Comité de gestion des zones de pêche réglementées (ZPR) de la commune de Punaauia.

Aujourd’hui, le lagon de Punaauia est protégé à près de 50% de l’espace marin au droit de la commune sur trois grandes zones, créées en 2016 : Tata’a sur 140 hectares, Nuuroa sur 200 hectares et Atehi sur 90 hectares. En plus de ces zones de pêche spécifiques, Punaauia compte aussi une aire marine éducative (AME), incluse dans la ZPR de Nuuroa, d’une superficie de plus de 24 hectares, de 1332 m de longueur et 648 m de largeur, associée à l’école 2+2=4 et au collège de Punaauia, récemment labellisés. Les projets pédagogiques ne manquent pas dans cette aire marine dédiée à l’éducation, qui se construit avec les enseignants, les parents et les enfants.

Un point particulier a permis de rappeler que la ZPR de Atehi contient la zone du sentier aquatique de Vaiava, projet bien accueilli par les riverains, où toute pêche de toute espèce est interdite et fréquentée par les écoles et les associations et qui est source d’activités économiques et touristiques.

La problématique des voiliers résidants, trop nombreux dans le lagon, a également été évoquée. Un certain nombre de ceux-ci sont de plus, soit ancrés dans des zones de navigation, soit échoués depuis de nombreuses années, soit sources de pollution. Le Port autonome, la Direction polynésienne des affaires maritimes (DPAM) et les services du Pays travaillent de concert à des solutions qui pourraient consister en un zonage du lagon avec certains endroits interdits au mouillage afin d’obtenir un flux et une occupation plus pertinents et d’autres zones dédiées spécifiquement au mouillage.

Enfin, un bilan des actions de 2018 et du premier semestre 2019 a été effectué, aboutissant à des perspectives des actions à mettre en place. Le vice-président a tenu à féliciter toutes les composantes du Comité de gestion qui s’impliquent sérieusement dans ces projets, permettant ainsi à l’ensemble de la population de Punaauia de continuer à jouir d’un lagon propre, préservé et accessible à tous, et géré de manière participative et constructive.

Communiqué du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :