lun. Nov 18th, 2019

Le Pays veut être acteur dans la gestion de Tahiti-Faa’a

Au conseil des ministres d’aujourd’hui, il a été question d’une participation de la Polynésie française au capital de la société désignée en tant que concessionnaire de l’aéroport de Tahiti-Faa’a.

La demande n’est pas nouvelle: elle traduit ni plus ni moins que le souhait des autorités compétentes d’avoir un pied dans la société appelée à gérer, demain, la plateforme aéroportuaire, véritable vitrine de la destination polynésienne.

Aussi, “conformément aux dispositions prévues dans la loi adoptée le 26 juillet dernier relative à la Polynésie française, le conseil des ministres a décidé de demander à l’Etat d’imposer à l’opérateur économique qui sera sélectionné en tant que société concessionnaire futur de l’aéroport de Tahiti-Faa’a d’associer la Polynésie française à son capital social. La prise de participation effective au capital interviendra, au terme de la procédure de sélection de l’entité économique, dans les conditions prévues par la loi organique statutaire et dans la limite de la dotation budgétaire allouée par l’Assemblée de la Polynésie française”, peut-on lire dans le compte-rendu CM.

Cette entrée au capital est d’autant plus importante que le Pays envisage depuis quelque temps déjà une rénovation complète, voire une reconstruction, du hall d’accueil des passagers en partance pour l’international; ce qui devrait se chiffrer à plusieurs milliards de francs Cfp.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :