mer. Nov 20th, 2019

Plus de 500 chanteurs dans un Heiva Tarava samedi 26 octobre à la Pointe Vénus

 Le samedi 26 octobre, plus de cinq cents chanteurs feront résonner leurs chants sur le site magique de la Pointe Vénus à Mahina, annonce la Maison de la culture.

Le Heiva Tārava a été créé en 2015 par la Maison de la Culture, en partenariat avec le Conservatoire Artistique de Polynésie française. Cet événement a pour objectif de proposer aux groupes de chants traditionnels, toujours très nombreux à se présenter en concours pendant les festivités de juillet, de se retrouver dans le cadre d’une rencontre festive entièrement dédiée aux chants polyphoniques.

 Garants de la transmission orale de nos valeurs, de nos histoires et de notre Histoire. Vecteurs de culture, mais aussi vecteurs d’identité, les hīmene permettent enfin de mettre en valeur notre langue et d’en préserver ses spécificités, dans le cadre d’un événement qui accueille toutes les générations aussi bien parmi les artistes que parmi les spectateurs.

 Une 5ème édition dédiée au rū’au

Pour faire suite aux éditions dédiées aux Tārava Tahiti, Tārava Raromata’i, Tārava Tuhaa Pae et Tārava Rau, cette édition 2019 sera dédiée au rū’au. Les rū’au sont ces chants avec une mélodie bien spécifique et lente, au cours desquels les groupes doivent faire ressortir 6 voix différentes. Au-delà du rū’au, les groupes ont été invités à innover, en proposant également des chants traditionnels avec un accompagnement musical au choix, afin de faire découvrir au public d’autres aspects de la pratique du hīmene.

La Maison de la Culture est très heureuse de proposer pour la première fois cette soirée de partage dans le cadre magnifique de la Pointe Vénus. En effet, l’évènement a été accueilli à bras ouverts par Monsieur Damas Teuira, Maire de la commune de Mahina, que nous remercions chaleureusement pour son soutien dans la mise en œuvre de cette rencontre culturelle.

 Sept groupes

Pour cette cinquième édition, sept groupes de chant seront présents, soit, plus de 500 chanteurs pour un rassemblement particulièrement fort qui promet de donner le frisson aux spectateurs.  Le Hīmene ‘āmui, le chant final, est particulièrement attendu : écrit et composé par Mama Iopa, il regroupe la totalité des participants et même et public, qui aura appris le chant plus tôt dans l’après-midi. En effet, un atelier “Découverte et apprentissage du Hīmene ‘āmui” est proposé à 16h00. Le concert quant à lui débutera à 18h00.

Le déroulement

 18h00 – 18h15 : Tamari’i Tuha’a Pae No Mahina – Tārava tuha’a pae

18h20 – 18h35 : Tamari’i Teahupo’o – Tārava Tahiti

18h40 – 18h55 : Natiara – Tārava Raromata’i

19h00 – 19h15 : Tamari’i Rapa i Tahiti – Tārava tuha’a pae

19h20 – 19h35 : Tamari’i Ra’ahiti – Tārava Tahiti

19h40 – 19h55 : Tamari’i Mahina – Tārava Raromata’i

20h00 – 20h15 : Tamanui Apatoa No Papara – Tārava tuha’a pae

20h30 : Hīmene ‘āmui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :