lun. Nov 18th, 2019

Un point sur la situation actuelle dans la Perliculture

Le vice-président de la Polynésie française, ministre en charge de l’économie bleue, Teva Rohfritsch, a ouvert, mardi matin, le troisième Forum de la Perliculture.

Cette rencontre avec les entreprises et professionnels du secteur a été l’occasion de faire un point sur la situation actuelle de la filière, notamment depuis l’application du nouveau cadre réglementaire voté en 2017 par l’Assemblée de la Polynésie française, et de présenter des éléments de développement durable à adapter à la perliculture.

Le vice-président a rappelé la volonté du Gouvernement de replacer le producteur au cœur des décisions et du pilotage de la filière. C’est ainsi qu’a eu lieu en juillet dernier le premier Conseil de la perliculture dont le rôle est de donner un avis et de faire des propositions sur tous les aspects stratégiques de la filière.

Il a également été créé la possibilité de constituer, à l’échelle d’un lagon, un comité de gestion décentralisé afin de rassembler les producteurs pour qu’ils participent à l’organisation de l’activité perlicole au sein de leur île. Ce comité de gestion est le lieu privilégié de dialogue entre les acteurs publics et privés sur tous les sujets relatifs aux activités perlicoles dans un lagon donné. D’ici la fin de l’année, ce sont déjà une dizaine de comités qui seront créés, et d’autres suivront en début d’année prochaine.

Le vice-président a également rappelé l’importance de fiabiliser la connaissance de la production réelle de perles en Polynésie française et compte sur l’implication de l’ensemble des acteurs de la filière.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :