lun. Nov 11th, 2019

Le haut-commissaire en déplacement dans la commune de Arue

Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, s’est rendu dans la commune de Arue pour une première visite officielle.

Il était accompagné de Christophe Deschamps, directeur de cabinet et chef de la subdivision administrative des îles du vent par intérim, ainsi que de Régis Delahais, secrétaire général de la subdivision administrative des îles du vent.

Sécurité

Après leur entretien, le tavana de Arue  Philip Schyle a présenté au haut-commissaire l’activité de la brigade municipale de vidéosurveillance en coopération avec la brigade de gendarmerie et du centre de traitement des alertes (CTA) de Arue implanté au centre hospitalier du Taaone et mutualisé avec la commune de Pirae.

Politique de la ville

La délégation s’est également rendue sur le site  « Otua Paetaha » pour exposer le projet des aménagements de jardins partagés comprenant cinq parcelles de 65m² chacune qui seront très prochainement louées à des familles des quartiers prioritaires de la commune.

La visite s’est poursuivie par un tour dans les jardins partagés d’Erima, où le Haut-commissaire a constaté la dynamique impulsée des familles du quartier pour développer les activités agricoles, consommer des produits locaux de qualité et vendre leurs productions aux restaurateurs ainsi qu’aux particuliers. A cette occasion, les familles ont proposé une dégustation de leurs produits.

Ces jardins partagés sont une forme originale et efficace d’organisation collective permettant de renforcer le lien social entre les habitants des quartiers prioritaires, de valoriser économiquement une activité, en s’appropriant des méthodes de cultures respectueuses de l’environnement garantes d’une alimentation saine et équilibrée.

Au CJA de Arue, le Haut-commissaire a visité la salle de sport qui propose des activités de boxe et de ping-pong ouvertes aux familles du quartier d’Erima, et a rencontré un apiculteur qui a présenté son projet d’installation de ruches sur les hauteurs de Arue.

CRSD

La visite s’est poursuivie par l’emprise militaire de la Corne nord en cours de reconversion qui accueillera la future zone d’activités économiques dans le cadre du Contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD). Très avancée dans la mise en œuvre du CRSD, la commune de Arue achèvera cours du premier semestre 2020 les travaux d’aménagement (1ère phase). Ces avancées résultent d’un patient travail de collaboration avec les services de l’Etat. Ces efforts partagés se poursuivent pour assurer la consommation des crédits disponibles, encourager le développement économique de la commune et permettre la création d’environ 75 emplois.

Avec l’appui de la SAGEST, la société d’économie mixte locale créée en janvier 2019 chargée des premières opérations d’aménagement et d’exploitation du site, la commune a noué des contacts sérieux avec plusieurs acteurs économiques pour y développer des activités dans le secteur de la high tech, avec l’ambition de développer un pôle d’excellence sur le secteur du numérique. Le Haut-commissaire a rappelé le soutien total de l’État auprès de Arue et des communes désireuses de porter de tels projets visant à faire émerger une véritable stratégie territoriale d’innovation.

La visite s’est achevée par un moment de convivialité à la maison musée de l’écrivain américain James Norman Hall, rendu célèbre pour son roman « Les Révoltés de la Bounty ». La maison a reçu pour la première fois en 2012 le label de Maison des illustres, décerné pour cinq ans, labellisation reconduite en 2017. Ce label national a été créé par le ministère de la Culture en 2011 pour signaler à l’attention du public un patrimoine peu connu ou insolite, à l’instar du musée James Norman Hall. Pour la première fois, une aide financière a été attribuée à cette maison par la mission aux affaires culturelles.

Le Haut-commissaire a enfin rappelé l’engagement de l’État aux côtés de la ville de Arue dans ses projets de développement économique et social au bénéfice des populations. Insistant sur la qualité des relations entre l’État et la commune, il a souligné que depuis 2015, Arue a bénéficié de 354 millions de Francs CFP de crédits en soutien de ses projets structurants.

Source: HC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :