mer. Nov 20th, 2019

Au chevet des marchés asiatiques en crise

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau a réuni, vendredi-après-midi, en présence du vice-président, Teva Rohfritsch, les professionnels du tourisme engagés sur les marchés de la région Asie.

En 2018, l’Asie représentait 9% de nos arrivées touristiques, troisième région émettrice après l’Amérique du Nord et l’Europe. L’Asie présente un enjeu tout particulier, avec une seule ligne aérienne directe vers Tahiti Et Ses Îles, le Japon étant la porte d’entrée sur l’Asie pour la Polynésie.

Depuis novembre 2018, l’industrie touristique polynésienne se mobilise sur les marchés asiatiques avec le ministère du Tourisme afin de rencontrer les partenaires sur ces différents marchés où Tahiti Tourisme est présent (Japon, Chine, Corée du Sud). S’en est suivi l’élaboration d’un plan d’actions de reconquête des marchés de la région sur la période 2019-2021. Une nouvelle mission a été conduite en septembre par la ministre du Tourisme Nicole Bouteau, et le vice-président, Teva Rohfritsch qui l’avait rejointe au Japon.

Il s’agit ici de poursuivre la diversification des marchés en générant une plus forte visibilité de la destination Tahiti et ses Iles sur l’Asie, d’occuper l’espace médiatique face à une concurrence renforcée mais aussi « d’éduquer » les consommateurs à la destination. Les actions correspondantes valorisent une image différente de la destination en s’appuyant sur ses forces, liée à la beauté de ses paysages, à la diversité des îles et des expériences. Dans ce cadre, un effort particulier est fait pour développer des actions vers les « honeymooners » (qui sont le cœur de marché pour la destination au Japon) mais aussi d’autres cibles de clientèles tels les plongeurs, les danseurs de Ori Tahiti et les seniors. Les jeunes sont également une nouvelle cible afin de les sensibiliser tôt à la destination. Il est par ailleurs apparu nécessaire de développer le programme de formation des agents de voyage qui vendent la destination et de développer le réseau de vendeurs/prescripteurs de la destination au-delà des opérateurs traditionnels. Les voyages de presse et de familiarisation ont été intensifiés tout en gardant la destination à un niveau de tarification compétitif.

Pour qu’elles soient efficaces, ces actions de promotion, de communication et de relations publiques s’appuient sur un travail en synergie avec les professionnels, partenaires locaux qui le soutiennent. Le vice-président et la ministre du tourisme ont, en effet, rappelé que les résultats positifs ne pourront être assurés que si l’industrie touristique se rassemble autour de cette stratégie et que les actions soient menées de façon commune entre Tahiti Tourisme et ses partenaires que sont Air Tahiti Nui, Air Tahiti, les hôteliers et les agences réceptives.

Même si l’année 2019 reste tendue sur les marchés asiatiques, les perspectives sur le premier trimestre 2020 affichent de meilleurs résultats, certaines chaines hôtelières parlant de 30% d’augmentation sur les premiers mois de l’année à venir.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :