mer. Nov 20th, 2019

Perliculture: un marché japonais à redynamiser

Le vice-président de la Polynésie française, ministre en charge de l’Economie bleue, Teva Rohfritsch, a rencontré Koji Isowa, président de Seibido Pearl Company et administrateur de « Tahiti Pearl Promotion Society of Japan » (TPJ).

Il était accompagné par une délégation de détaillants japonais en perles de culture de Tahiti, venus en Polynésie dans le cadre d’un « study tour ».

Ce « study tour », organisé par TPJ dans le cadre des actions de promotion 2019, est l’occasion pour ces professionnels d’approfondir leur connaissance de la perle de culture de Tahiti dans son environnement naturel. Durant leur séjour, plusieurs visites sont prévues, dont notamment dans une ferme perlière, au Musée de la perle Robert Wan, et ils assisteront aussi à une vente aux enchères de perles à Papeete.

Le vice-président a profité de cette rencontre pour faire un point sur la conjoncture actuelle de la filière, notamment depuis l’application du nouveau cadre réglementaire voté en 2017. Koji Isowa a également présenté la situation de la perle de culture de Tahiti sur le marché japonais ainsi que les problématiques rencontrées.

Le vice-président et le représentant de TPJ se sont accordés sur le potentiel du marché japonais qu’il faut redynamiser. Le vice-Président a salué le travail de promotion de la perle de culture de Tahiti sur le marché nippon et a réitéré son soutien à la filière.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :