ven. Déc 13th, 2019

Le tourisme a rapporté 65 milliards de Fcfp à la Polynésie l’an passé

En 2018, les touristes accueillis en Polynésie française ont dépensé 65 milliards de Fcfp au cours de leur séjour, révèle l’Institut de la statistique (ISPF).

Ce chiffre est en sensible progression par rapport aux résultats de 2015 (50 milliards de F.CFP), date de la précédente enquête. Les recettes augmentent car les touristes dépensent plus et sont aussi plus nombreux (216 268 durant la période observée) à visiter le « fenua ».

Ainsi, le budget moyen d’un touriste est de 300 000 Fcfp pour une durée moyenne de quatorze jours contre 270 000 Fcfp en 2015.

Le marché nord américain (Canada compris) reste le plus rémunérateur pour la Polynésie française (42 % des devises pour 39 % des touristes), suivi du marché français (23 % des touristes pour 22 % des recettes) et des autres pays européens (15 % de la recette pour 15 % des touristes).

L’Enquête sur les Dépenses Touristiques a été réalisée par l’ISPF pour la première fois en 1995. Cette opération est réalisée régulièrement tous les deux ans en alternance avec l’enquête de satisfaction touristique. Le premier objectif est de mesurer les flux financiers liés au tourisme entre le territoire et l’extérieur, tant en termes d’entrées que de sorties de devises. La connaissance de ces flux est impérative pour permettre à l’Institut d’Emission d’Outre-Mer (IEOM) de construire la balance des paiements de la Polynésie française, conformément aux nouvelles directives statistiques européennes. Les données collectées portent aussi sur les caractéristiques des voyageurs et de leurs séjours, en fonction de leurs types de dépenses ou encore de régions visitées. Ces informations doivent permettre de mieux cerner l’impact de l’activité touristique sur l’économie de la Polynésie, en termes d’activités (hôtellerie, restauration, commerces, transports…) mais aussi en terme géographique (îles et archipels) dans une perspective d’aménagement du territoire. L’enquête est réalisée par sondage à l’aéroport de Faa’a auprès d’un échantillon représentatif de 6 500 passagers à leur départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :