sam. Déc 14th, 2019

Quand les journalistes veulent s’auto-réguler…

Des représentants de la presse française, des journalistes et des citoyens vont fonder, le 2 décembre à Paris, le Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM).

Cette instance, qui fait débat depuis des années, vise notamment à répondre à l’énorme défiance envers les médias.

La date de l’“assemblée générale fondatrice” de ce nouvel organisme a été annoncée par l’Observatoire de la déontologie de l’information (ODI), une association qui travaille depuis plusieurs mois à la mise en place de cette instance.

Selon l’ODI, il s’agira d’un “organe professionnel d’autorégulation, indépendant de l’Etat”, qui servira en particulier d’“instance de médiation et d’arbitrage entre les médias, les rédactions et leurs publics”. Ce conseil de déontologie constituera en outre un espace “de réflexion et de concertation pour les professionnels et de pédagogie envers les publics”, par exemple en matière de lutte contre les “fake news”.

Des avis mais pas de sanctions

En revanche, il ne s’agira pas d’un “ordre des journalistes, un tribunal de la pensée ou une instance de censure”, ni d’“une instance étatique ou administrative”, promettent les partisans de ce conseil, parmi lesquels figurent la CFDT-journalistes et le SNJ, des collectifs comme “Informer n’est pas un délit”, “Profession : Pigiste” ou la Fédération française des (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :