ven. Déc 13th, 2019

L’ice, cette “merde” à laquelle Mario Banner a déclaré la guerre…

Le commissaire divisionnaire, Mario Banner, a dit ce matin devant la presse tout le mal qu’il pensait de l’ice et de ses méfaits sur la jeunesse polynésienne.

Il n’est pas du genre à tourner du pot! Aussi, quand le patron de la DSP (direction de la sécurité publique) confie aux journalistes que cette drogue de synthèse est de la “merde” et qu’il est “payé” pour rentrer dans le buffet de tous ceux qui en font la promotion et la commercialisation en Polynésie française, on peut le croire sur parole.

Il faut dire que nos îles sont touchées de plein fouet par l’importation de ce stupéfiant dont on apprend qu’il est fabriqué dans le sud de la Chine mais importé presque exclusivement en provenance des Etats-Unis. Quand ce n’est pas du Mexique où les profits sont encore plus juteux.

Début 2018, un couple de Polynésiens, biens sous tous rapports, a avoué avoir accompli pas moins de neuf voyages entre Papeete et Los Angeles pour y mener leur petit trafic avec, à la clé, un chiffre d’affaires de 137 millions de Fcfp. Et de confier qu’ils en avaient même “planqué” dans le jardin de leur hôtel à LA. Information qui s’est avérée exacte.

En 2017, plus de 27 kilos de marchandise illicite ont été saisie pour une valeur astronomique de 4 milliards de Fcfp. En 2018, le nombre d’affaire est en forte hausse…Mais le véritable problème, c’est le “pourcentage d’échappés”. En clair, combien de personnes ont franchir la douane à Tahiti-Faa’a sans se faire pincer. C’est la grande interrogation qui affole de surcroît les responsables de l’Etat en charge de la sécurité des personnes et des biens.

Cette drogue de synthèse, la plus violente jusqu’ici jamais mise en circulation, circule un peu partout et tend à se démocratiser. Selon Mario Banner, les fonctionnaires de Police auraient déjà mis la main sur une pipette d’ice retrouvée dans le sac d’un scolaire âgé de seulement…15 ans.

Aussi, “trop, c’est trop!” a annoncé le commissaire divisionnaire, bien décidé à remporter cette bataille avec l’appui d’une coopération internationale.

6 thoughts on “L’ice, cette “merde” à laquelle Mario Banner a déclaré la guerre…

  1. Quand vous voyez a combien la justice les condamne 2,5 ans maxi ensuite a la sortie ils ont l’argent qu,ils ont planques. Vendre de l’ice equivaut a assassiner petit a petit dans des souffrances incroyables, c’est un meutre! Dans d’autres pays c’est punit de la peine de mort ou a defaut de la prison a perpet. De plus c’est nous qui payons avec la cps pour soigner ces pauvres a l’hopital spychiatrique. Que la justice les condamne a perpep au lieu de 2 ou 5 pauvres annees loges nourris avec salle de gym, tele le confort mieux que nos pauvres ou les sdf. Que la justice fasse son travail.

  2. Il a raison on a pas besoin de cette merde sur le fenua, y a dja le paka ki bien moins dangereux ke le ice, ki pollue nos quartiers, nos enfants ainsi ke les ecoles. Mais l’ice NON!! Et le pire c ke cette merde ce sont des gens friqués ki l’importe car ils ont les moyens de s’en acheter, mais un petit tetuanui lui, va se contenter d’un stick de paka ki est plus dans leurs moyens. Donc pour stopper l’ice, il fo viser les riches et patrons ki pourraient en fer venir. De toute facon, l’ice est consommer dans les fiestas de popaa ou de grands patrons, la preuve ac barbion, donc là où il fo chercher c chez les richemens c tout. Voilà une bonne idée de recherche mr Banner, jpense ke tu y trouveras ton compte, à mediter.

  3. BRAVO enfin un haut fonctionnaire qui n’a pas la langue de bois, et les politiques polynésiens dans leurs bureaux climatises a Papeete et a Paris ils proposent quoi ? Je dirais meme que le mot “MERDE” n’est encore pas assez fort car l’ice n’a pas de nom sinon une autorisation d’ assassiner une société et les jeunes en premiers. Vous avez plus que raison M. BANNER, je veux dire Commissaire BANNER ‘rentrez-leur doublement dans le buffet a tous ces irresponsables”,
    Et tous ceux qui osent critiquer sur les réseaux sociaux…faites donc des propositions si vous avez autant de science infuse.
    Mauruuru maitai faaioito la Police, la Gendarmerie, les Douanes merci pour nous les parents.

  4. Je soutiens pleinement ton action pour lutter contre ce FLÉAU, mais je souhaiterai plus encore, que le tribunal ou le juge qui a autorisé un médecin coupable dans ce domaine de trafic d’ICE, que ce médecin, que cet autre maudit investisseur d’argent SALE, BARBION et ses acolytes, soient remis en prison. Il n’y a pas de gracieuse réduction ou transformation de peine. Que chacun d’entre nous qui avons connaissance de ce trafic, n’hésite pas à la DÉNONCIATION, c’est un acte CITOYEN.

  5. LES TRAFIQUANTS D’ICE =
    LES FAIRE MANGER CE QU’ILS ONT TRANSPORTÉS.
    J’AIME MIEUX VOUS DIRE QUE LES RÉSULTATS SERONT RADICAL ET IL N’Y AURA PLUS DE TRAFIQUANTS.
    C’EST LES ÉLIMINATIONS PAR OU ILS ONT PÊCHÉS.

    SI NON:
    PERTE DE TEMPS:
    DES BUFFETS MARIO TU EN AURAS TOUTES LES SEMAINES JUSQU’À TA RETRAITE.

    VOUS ME DIREZ QUE LA LOI FRANÇAISE N’AUTORISERAIT PAS.

    EH BIEN LOI DU PAYS.
    .SINON VOS HISTOIRES DE COURRIR APRÈS LES TRAFIQUANTS S’ARRETRONT LORSQU’IL Y AURA LA FIN DU MONDE QUAND???
    LORSQUE JE SERAIS MORT NATUREL.

    MAA’U M’A LE BON DIEU A DONNÉ HO’I ICE GRATUIT= POUPOUNE FIN NAE LE FILM ORO ORE TE IHU.

  6. Importer par ces trafiquant oui.. mais vous avez calculé ceux qui fabrique ça ici?????! Ils n’ont même plus besoin d’aller en chercher parce que yen a qui fabrique! Ça aussi il faut s’en préoccuper !
    C’est vraiment de la pure merde ce trafique.. j’ai peur pour nos enfants.
    Et toutes ces personnes qui font ça? Ils ont pensé à leurs enfants ?! Mon dieu que ça me répugne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :