4 décembre 2019

Un des deux scanners du CHPf en voie de remplacement

La Polynésie française accorde une subvention au CHPF pour l’acquisition d’un scanner, peut-on dans le compte rendu du conseil des ministres.

Le service d’imagerie médicale du CHPF (Centre hospitalier de la Polynésie française) fonctionne actuellement avec deux scanners, dont un scanner récent, installé depuis 2015, et un second scanner, bien plus ancien, installé en 2006 à Mamao puis transféré sur le site du Taaone depuis l’ouverture en 2010. Ce second scanner doit être remplacé car son entretien est compliqué par son obsolescence. Les pièces détachées ne sont plus disponibles et les réparations, coûteuses, nécessitent l’utilisation de pièces d’occasion rendant parfois la durée d’immobilisation très longue, à savoir 21 jours en 2017 et 28 jours l’année dernière.

Ce second scanner apporte la sécurité pour la permanence des soins et la garantie du maintien de l’activité de scanner en cas de panne du scanner principal ou durant sa maintenance. Aussi, le CHPF a sollicité une subvention pour le remplacement de ce matériel par l’acquisition d’un scanner 64 barrettes, dans le cadre  du contrat de projets Etat-Polynésie française, dont le coût global est de 144 536 000 Fcfp TTC.

Il s’agit d’un projet cofinancé par le Pays, à hauteur de 60 000 000 Fcfp, par l’Etat pour un financement de 60 000 000 Fcfp, et enfin le CHPF prendra en charge la différence de prix et la TVA, soit 24 536 000 Fcfp.

Cette demande a fait l’objet d’une validation en comité de pilotage du 14 octobre dernier du Contrat de projets 2015-2020 entre l’Etat et la Polynésie française et d’un avis favorable de la commission de contrôle budgétaire et financier de l’Assemblée de la Polynésie française en date du 20 novembre dernier.

Source: CM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :