mar. Jan 21st, 2020

A quelques heures du concours Miss France, les couteaux sont de sortie…

À quelques heures de la cérémonie devant couronner Miss France 2020, l’organisatrice du concours de beauté, Sylvie Tellier, s’est confiée sur les dernières semaines, admettant qu’il avait fallu recadrer des concurrentes remuantes.

“Cette fois, il y a eu des tensions et quelques heurts dans le groupe”, a t’elle expliqué au Journal Le Parisien , ce samedi 14 décembre, opposant les aspirantes de cette année à celles de l’an passée, particulièrement “bienveillantes” les unes avec les autres.

“C’est rare que je sois obligée de prendre la parole deux ou trois fois pour dire: ‘Les filles c’est une aventure humaine… soyez gentilles’”, a ajouté Sylvie Tellier, toujours dans les colonnes du Parisien. Elle évoque ainsi “des tentatives de déstabilisation, des petites vacheries” et plus généralement des actes dénotant d’une “mauvaise camaraderie”. 

Une attitude qui peut coûter cher

Sylvie Tellier explique en outre que “lorsque c’est tendu dans un groupe, les filles qui sont un peu fragiles le prennent automatiquement plus à cœur.” 

Des comportements parfois discutables qui ont eu des conséquences très claires sur le concours, contribuant pour partie à la non-sélection de certaines candidates pour la finale de ce samedi. “Parfois, il y a aussi une succession de choses qui font qu’une Miss n’est pas choisie. Elle peut avoir été mauvaise camarade et avoir rendu un test de culture générale pas très bon. Plus ça s’empile et moins elle a de chance de continuer…

Et de conclure: “Pour moi, une jeune femme qui n’est pas capable de vivre un mois dans un groupe ne peut pas être Miss France.”

À voir également sur le HuffPost

Source: Yahoo actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :