15 décembre 2019

Près de 16 milliards Fcfp d’investissements programmés par le Pays et l’Etat

Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, et le vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, ont coprésidé, jeudi après-midi, les comités de pilotage des différents dispositifs de soutien financier de l’Etat au Pays que sont le Contrat de projets Etat-Pays 2015-2020, le troisième instrument financier, et la convention éducation volet constructions scolaires.

Ces comités de pilotage ont validé la programmation de soixante-cinq projets pour un montant global de 15,9 milliards Fcfp avec une participation de l’Etat à hauteur de 9,3 milliards Fcfp.

Ces financements concernent principalement les thématiques suivantes :les infrastructures routières, maritimes, aéroportuaires et de défense contre les eaux ; la recherche et l’innovation ; la santé ; le logement social ; le tourisme ; le secteur primaire et les constructions scolaires.

Au titre du contrat de projets qui entre dans sa dernière année d’exécution, treize opérations, dont quelques unes sont décrites ci-après, ont été programmées pour un montant total de 6,809 milliards Fcfp TTC co-financés à parts égales, par l’Etat et le Pays respectivement pour 2,936 milliards Fcfp et 3,153 milliards Fcfp (la TVA restant à la charge du Pays).

  • Aménagement de l’accès aux cascades 2 et 3 du site des 3 cascades pour un coût total de 70 millions Fcfp TTC

Mise en place d’une passerelle suspendue de 30 mètres avec un cheminement piéton sécurisé conduisant à un point de vue sur les cascades Haamaremare Iti et Haamaremare Rahi dont l’accès n’était plus possible pour des raisons de sécurité.

  • Travaux de construction d’un pôle recherche à l’Université de la Polynésie française (UPF) pour un coût total de 914 millions Fcfp

Construction de deux bâtiments, avec une haute qualité environnementale, destinés à accueillir les équipes et laboratoires de l’UPF dont la Maison des sciences de l’homme du Pacifique et de l’Institut de Recherche et de Développement (IRD). L’objectif est de faire de ce lieu une vitrine des savoir-faire polynésiens en matière de recherche sur tout le bassin du Pacifique.

Ces aménagements permettront de libérer de l’espace sur le campus au bénéfice des étudiants (10% de places assises supplémentaires).

  • Création de la résidence AMOE 1 à Mahina pour un coût total de 1, 613 milliard Fcfp

Création de 46 logements sociaux collectifs répartis sur 4 petits bâtiments collectifs avec un local associatif pour favoriser la cohésion des habitants et favoriser l’émergence de projets communs, une aire de jeux et 74 places de stationnement.

  • Construction de 68 logements pour la résorption de l’habitat insalubre (RHI) dans la zone Timiona à Pirae pour un coût total de 2,020 milliards Fcfp

Dans la continuité de l’opération « Timiona 2.1 » livrée en 2012, le projet intitulé « Timiona 2.2 » permettra la construction de 68 logements. Cette opération comprend également l’édification d’une maison de quartier pour favoriser la cohésion des habitants et une aire de jeux.

  • Mise en place de la télémédecine pour un montant total 37 millions Fcfp

Acquisition et installation d’ici l’été 2020 de dix stations de télémédecine dans le cadre d’une expérimentation d’une télé-régulation médicale d’urgence entre le Centre 15 et les structures situées dans les archipels éloignés. Les centres médicaux concernés sont l’infirmerie de Omoa à Fatu Hiva, l’infirmerie de Hane à Ua Huka, l’infirmerie de Ahurei à Rapa, l’infirmerie d’Amaru à Rimatara, le centre médical de Rairua à Raivavae, et les infirmeries d’Anaa, de Reao et de Ahe. L’objectif de cette opération est double : optimiser l’offre de soins pour les sites isolés et apporter une réponse médicale adaptée et rapide pour limiter les évacuations sanitaires non nécessaires.

  • Mise en place d’une base de données informatisée pour la gestion des dossiers des patients en faveur des structures de soins du Pays. Le coût total estimé s’élève à 85 millions Fcfp

Ce projet consiste en l’acquisition d’un logiciel spécialisé pour informatiser chaque dossier patient. L’objectif est une meilleure coordination du parcours de soin du patient à travers un partage d’informations médicales et administratives entre les différentes structures concernées.

Au titre du 3ème instrument financier, la programmation 2020 prévoit 49 opérations financées par l’Etat et la Polynésie française respectivement à hauteur de 70% et 30% du coût TTC pour un montant total de 8,747 milliards Fcfp.

  • Mise aux normes de sécurité de l’aérodrome de Takume pour un montant total de 500 millions Fcfp ;

  • Aménagement de la route territoriale de Moorea à Teavaro du pk 1 au pk 4 dont le coût total s’élève à 300 millions Fcfp ;

  • Aménagement de la route de Aiai à Tahaa pour un montant global de 300 millions Fcfp ;

  • Reconstruction du quai de Farepiti de Bora Bora tranche 1 pour un coût total de 1,1 milliard Fcfp;

  • Protection littorale de la route de ceinture dans le village de Taahueia à Tubuai pour un montant total de 30 millions Fcfp

S’agissant des constructions scolaires, les quotes-parts respectives de l’Etat et de la Polynésie française sont de 80% et de 20% du montant HT du projet, la TVA restant à la charge du Pays. Pour 2020, trois opérations sont co-financées pour un montant total de 437 millions Fcfp TTC dont notamment, la restructuration du collège de Mataura à Tubuai Phase 3 pour un montant total de 238 millions Fcfp TTC.

Source: Etat et Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :