ven. Fév 21st, 2020

Réforme de la continuité territoriale: premier tour de table à Paris

Le président Edouard Fritch a participé, mardi matin, à l’invitation de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, à une réunion sur la continuité territoriale.

Les parlementaires polynésiens, le sénateur Nuihau Laurey, les députées Maina Sage et Nicole Sanquer, ainsi que les parlementaires de Nouvelle Calédonie et de Wallis et Futuna, assistaient également à cette rencontre.

La ministre des Outre-mer a explicité les sept mesures qui sont en vigueur en faveur de la mobilité des populations des outre-mer et dont bénéficient notamment ceux qui voyagent pour les études, la formation professionnelle ou les échanges culturels et artistiques.

Le président Edouard Fritch a fait valoir que les aides existantes avaient des seuils inadaptés aux collectivités du Pacifique en raison d’un coût des billets d’avion trois à quatre fois plus élevé que pour les voyages depuis les Antilles. De même, les aides à la continuité funéraire sont également trop basses du fait de l’éloignement de notre collectivité.

Le président a également fait valoir que la continuité sanitaire était à prendre en compte pour la Polynésie française qui doit évacuer plus de huit cents personnes par an pour des soins qui ne peuvent être fournis en Polynésie.

La députée Maina Sage a fait la proposition de faire de la continuité un outil qui prenne mieux en compte les spécificités et les besoins de chaque territoire afin que la facilité des échanges rendus possibles par la mobilité construise l’unité de la Nation.

La visite prochaine de la ministre des outre-mer en Polynésie française sera également l’occasion d’évoquer à nouveau le sujet de la continuité territoriale.

Source: Gouvernement

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :