ven. Fév 21st, 2020

Le député Brotherson victime du syndrôme de Stockholm ?

Le parti majoritaire au pouvoir présidé par Edouard Fritch critique sans ménagement dans un communiqué le député indépendantiste, Moetai Brotherson, qui fort curieusement il est vrai, appelle le président de la République à se positionner sur des sujets de compétence…polynésienne.

Le député Moetai Brotherson a rédigé une belle lettre à l’attention du Président de la République, lui demandant entre-autres de prendre position sur les projets de ferme aquacole à Hao et d’exploitation du phosphate à Makatea.

Voilà donc que ceux qui se prétendent indépendantistes en appellent à ce qu’ils désignent comme la « puissance administrante », le « colonisateur », pour régler des questions qui relèvent de la seule compétence de la Polynésie française. Encore une victime du syndrome de Stockholm !

Comme à l’ONU, le député indépendantiste se berce d’idées fausses selon lesquelles il revient au Président de la République ou au gouvernement central de régler les questions internes à la Polynésie française.

On rappellera également au député que le projet d’investissement à Hao a été engagé sous la présidence d’Oscar Temaru qui, à l’époque, ne se désintéressait pas des capitaux chinois.

Et le député en vient encore à commenter l’amendement dit « Tetuanui », qui est en fait un amendement issu des travaux de la commission EROM dont faisait partie Moetai Brotherson. A aucun moment, le député ne s’est élevé publiquement contre cette proposition. A aucun moment il ne s’est démarqué des travaux de la commission. Il est donc bien mal placé pour critiquer une disposition qu’il a de fait approuvée, puisque selon l’adage, qui ne dit mot consent. …

Le bilan parlementaire du député Brotherson en faveur des Polynésiens étant totalement inexistant, il se croit régulièrement obligé de faire « des coups médiatiques » pour continuer d’exister.

Communiqué du Tapura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :