lun. Fév 24th, 2020

Deux jours d’échanges avec les comités du tourisme

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, et la présidente du conseil d’administration de Tahiti Tourisme, Maïlee Faugerat, ont participé, mardi, à la première journée du séminaire des comités du tourisme qui se déroule les 11 et 12 février au sein de l’hôtel Tahiti Nui, à Papeete.

Cette rencontre, organisée deux fois par an par Tahiti Tourisme, à l’issue du Salon du Tourisme, regroupent les vingt-et-un comités du tourisme polynésiens, ainsi que les deux associations de commerçants, Papeete Centre Ville et Uturoa Centre Ville. Ils étaient particulièrement mobilisés lors cette réunion avec une première participation du comité de l’île de Mataiva et la présence, en qualité d’observateur, d’un représentant de la municipalité de Mahina qui a pour ambition de créer son propre comité du tourisme, la commune disposant d’atouts historiques, culturels et naturels qu’elle souhaite mettre en valeur.

Elle est l’occasion d’évoquer les programmes d’actions des comités, leurs attentes, les difficultés auxquelles ils sont confrontés mais aussi d’échanger sur leurs expériences, leurs projets, et les événements qu’ils organisent. Les bénévoles de ces associations, acteurs du tourisme de leurs îles, assurent l’information, l’accueil et l’animation à destination des visiteurs. Pour les îles qui sont des escales des paquebots qui sillonnent la Polynésie tout au long de l’année, les comités assurent également l’accueil des croisiéristes.

Il a également été question du Fāri’ira’a Manihini 2025, la future feuille de route du tourisme polynésien dont les travaux ont été lancés officiellement en septembre dernier, la stratégie de développement touristique 2015-2020 arrivant à son terme cette année. Cet événement a suscité un véritable engouement, et une large participation des acteurs et de la plupart des forces vives, tant issue de la sphère privée, des responsables publics, des communes, que de la société civile.

Élaboré en trois phases successives de préparation (de janvier à mars), de mobilisation (d’avril à juin), puis de finalisation (de juillet à août), Fāri’ira’a Manihini 2025 nécessite la participation et l’implication des acteurs du secteur des communes mais aussi de la société civile. La ministre a ainsi annoncé que, dès le mois d’avril 2020, des réunions de proximité et de consultation publique auront lieu sur l’ensemble des archipels, la construction de Fariiraa Manihini 2025 devant être collaborative.

Source: Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :