13 février 2020

De nouveaux aménagements à réaliser sur la partie ouest de la Pointe Vénus

Cérémonie de pose de la première pierre pour la deuxième tranche des travaux d’aménagement de la Pointe Vénus à Mahina, jeudi matin, en présence du président Edouard Fritch et de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau.

« Il ne s’agit pas aujourd’hui de poser la première pierre d’un nouveau site touristique, mais celle de nouveaux aménagements et équipements qui viennent compléter l’existant. L’enjeu est d’autant plus important que le site de la Pointe Vénus est classé en “paysage protégé” selon le code de l’environnement, et qu’il appartient donc à tous, services du Pays, de la commune et aux citoyens-usagers, de le respecter et de le préserver au mieux » , a indiqué le président dans son discours.

Edouard Fritch a tenu à saluer le travail effectué par la commune de Mahina et le service du Tourisme, gestionnaire du site, qui font en sorte que chaque jour cet espace offre les meilleures conditions d’accueil pour les usagers.

Il y a tout juste deux ans, la ministre des Outre-mer Annick Girardin avait inauguré une première tranche de travaux d’aménagement de la partie Est de la Pointe Vénus, avec un investissement de 220 millions Fcfp, comprenant notamment l’extension du ponton, afin de faciliter l’activité des pêcheurs de l’association Toa Hiro et de favoriser le développement des activités nautiques, l’aménagement d’un parking paysager pouvant accueillir les nombreux véhicules des familles qui fréquentent le site et les bus touristiques ainsi que l’aménagement d’une promenade piétonne et d’une esplanade touristique végétalisée devant le phare. Les lieux abritent également désormais le fare rima’i, très attendu par la fédération des artisans de Mahina.

Il s’agit désormais d’aménager des zones de détente et de restauration sur la plage, les abords de la rivière et la pelouse centrale, de fluidifier et de sécuriser la circulation des usagers, locaux et touristes, vers la plage tout en permettant l’accès des véhicules de secours de la commune et de réhabiliter le système d’assainissement des sanitaires qui n’est plus du tout adapté à la fréquentation importante du site aujourd’hui. Ce sont ainsi les trois principaux objectifs des travaux qui vont débuter très prochainement sur la partie Ouest du site, du côté plage.

« Il est important de souligner que ces travaux, dont le montant s’élève à plus de 90 millions Fcfp, sont financés par le Contrat de projets Etat-Pays 2015-2020 », a indiqué le président.

La pointe de Tefauroa, communément appelée la Pointe Vénus, est l’un des sites les plus emblématiques de l’île de Tahiti, tant par son histoire, son paysage et sa popularité grandissante depuis plusieurs années. C’est aussi l’une des plages publiques les plus fréquentées de l’île où se déroulent des évènements majeurs tels que la course de va’a Te Aito ou encore, plus récemment, la 5ème édition du Heiva Tarava, qui a réuni plus de cinq cents chanteurs venus de toute la Polynésie française.

Source: Gouvernement

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :