24 février 2020

Du beau monde sur le stand polynésien du Salon international de l’agriculture

Le Salon International de l’Agriculture se tient actuellement au Parc des Expositions, situé Porte de Versailles, à Paris. Parmi les exposants, une délégation polynésienne, composée de onze exposants, présente les produits du terroir polynésien sur l’espace dédié à « Tahiti et ses richesses ».

Beaucoup de beauté, d’authenticité et de créativité. Avec une grande nouveauté cette année, la présence de Tahiti sel, vainqueur du trophée Fenua d’argent du dernier salon Made in Fenua. De quoi étonner et ravir les visiteurs de ce salon très fréquenté. Ils étaient plus de 630 000 à s’y être rendus l’an dernier.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a été accueilli et couronné, lundi, par Steeve Le Foc, directeur de cabinet et représentant du ministère de l’Economie verte, ainsi que la présidente de la CAPL, Yvette Temauri, lors de son passage dans le hall des Outre-mer.

Ils ont ensemble évoqué la venue du président de la République Emmanuel Macron prévue en avril prochain sur le Fenua. Et le Premier ministre a exprimé le souhait de s’y rendre à son tour ensuite.

Un peu plus tôt, Steeve Le Foc et Yvette Temauri, accompagnés de Caroline Tang, déléguée de la Polynésie française à Paris, ont accueilli la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, au nom du Président de la Polynésie, Edouard Fritch, sur l’espace « Tahiti et ses richesses ». Lors de la visite de chaque stand qui a suivi, la ministre a pu échanger avec les représentants de la distillerie Moux, du laboratoire de cosmétologie du Pacifique sud, de la distillerie de Taha’a, ainsi qu’avec Heiva cosmétiques, la parfumerie Mono’ï Tiki, Tahiti Miki Dream, Teava Rurua, le lycée agricole d’Opunohu, JLT Voyages et Tahiti sel.

La Polynésie présente dans trois concours

La semaine qui s’annonce sera notamment marquée par la participation de la Polynésie française à trois concours organisés dans le cadre du 129ème concours général agricole : celui des miels, des rhums et enfin celui consacré à la « vanilla tahitensis ».

« Nous avons sept candidats au concours de la vanille. Quatre sont présents en tant qu’exposants sur le stand. Par ailleurs, et c’est une nouveauté, Emma Maraea, directrice de l’Epic Vanille et moi-même avons été désignées pour être jurés lors du concours de la vanilla planifolia », a précisé Laiza Vongey, directrice adjointe de l’établissement.

Ce salon international de l’agriculture est aussi l’occasion pour les professionnels de prendre contact avec des partenaires potentiels du secteur. Tel est le cas pour Laiza Vongey, qui a déclaré : «Nous sommes arrivés il y a déjà une semaine car nous avons participé, au ministère des Outre-mer, au symposium des vanilles françaises et à une conférence dédiée à la vanille de Tahiti ».

Dans le cadre du rayonnement de la Polynésie française, le Pays et le ministère de l’Economie Verte et du Domaine ont débloqué un budget de 10 millions Fcfp de manière à prendre notamment en charge la logistique et l’acheminement des produits.

Source: Délégation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :