La messe est dite pour James Heaux

Il est reproché au jeune élu du Tahoeraa huiraatira son positionnement sur la liste conduite par Chantal Galenon à Papeete lors des Municipales des 15 et 22 mars prochains.

Voilà quelques mois déjà que le torchon brûlait entre le “vieux lion” et James Heaux, ce dernier n’étant pas jugé suffisamment “disponible” aux yeux du leader du parti orange.

Mais à l’évidence, le choix du représentant à l’assemblée, par ailleurs journaliste à Polynésie 1ère, de rallier la liste Tavini conduite par Chantal Galenon, semble avoir été la goutte qui fait déborder le vase…D’autant que cette “trahison” est certainement vécue par Gaston Flosse comme un second coup de poignard après le refus des indépendantistes de monter une alliance contre Michel Buillard dans la capitale.

Dans le courrier qu’il adresse à son (presque) ex-jeune protégé, le président du Tahoeraa huiraatira laisse fuiter sa rancoeur: “Vous n’avez pas eu le courage de m’annoncer votre inscription sur la liste “A Here Ia Papeete”. Comme au bon vieux temps où il devait être informé de tout, à tout moment.

Et de poursuivre: “J’ai décidé de vous exclure définitivement du Tahoeraa huiraatira”. Faisant fi, par la même occasion, du jugement dernier qui incombe au seul Conseil politique conformément aux statuts. Mais il est vrai que le Tahoeraa…c’est lui!

Auquel cas, il y a fort à parier que la messe soit dite pour James Heaux. Se rendra t-il à la convocation, ce soir à 17h30 ? A quoi bon…?

Précisons que l’intéressé, s’il le souhaite, pourra continuer de siéger dans l’hémicycle jusqu’à la fin de la mandature (2023), certainement parmi les non-inscrits, avec pour conséquence d’abaisser la représentation du groupe orange à Tarahoi de neuf à huit membres seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :