Coronavirus: un plan de sauvetage de l’économie polynésienne en préparation

Dans le cadre de la crise sanitaire et économique mondiale liée à la pandémie de coronavirus Covid-19, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a réuni l’ensemble du gouvernement afin d’initier la mise en place d’un plan de sauvetage de l’économie polynésienne.

Les mesures locales et internationales de protection sanitaire impactent de plein fouet l’économie polynésienne et notamment l’industrie touristique, que ce soient les transports aériens internationaux, les hébergements touristiques, les navires de croisière, les activités et transports touristiques domestiques, mais également la perliculture et de manière indirecte de nombreux autres secteurs de notre économie polynésienne.

Bien qu’il soit encore prématuré d’évaluer précisément les conséquences sociales pour l’ensemble de nos entreprises, les risques pour leurs exploitations, la situation de leur trésorerie, leur solvabilité et leur pérennité, la sauvegarde de l’emploi nécessitent dès à présent des mécanismes de soutien et de secours pour permettre d’atténuer les effets directs de la crise et d’anticiper sur la relance lors des prochaines mois.

En pleine conscience que ce sont en premier lieu les emplois les plus précaires, et donc les personnes les plus fragiles qui vont devoir endurer d’abord ces difficultés, les mesures sociales sont primordiales en parallèle des mesures de soutien économique.

Par ailleurs, suite à l’intervention de ce jour du Président de la République, la Polynésie française en appelle aussi à la solidarité nationale.

Un groupe de travail associant les différents ministères se réunit dès ce jour, vendredi 13 mars, afin d’évaluer la situation et d’envisager l’ensemble des mesures que le Gouvernement peut d’ores et déjà mettre en œuvre, en fonction des secteurs d’activités et des urgences identifiées, et doit présenter dès le lundi 16 mars une première ébauche du plan de sauvetage souhaité par le Président du Pays.

Une communication sera proposée auprès des partenaires sociaux en début de semaine, et une première série de mesures devront être adoptées lors du prochain conseil des ministres.

D’autre part, le gouvernement a acté que les écoles qui accueillent des bureaux de vote seront fermées lundi pour que les communes puissent effectuer le nettoyage des salles de classe. L’ensemble des autres établissements scolaires accueillera normalement les élèves.

Communiqué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :