Coronavirus: comment on s’organise dans l’Education…

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! Les ministres de l’Education et de la Santé, Jacques Raynal et Christelle Lehartel, ont précisé ce mardi matin les conditions dans lesquelles sont mises en oeuvre les nouvelles dispositions prises la veille par l’Etat et le Pays pour contenir la propagation au fenua du Covid-19.

Bonne nouvelle, la seule: “Le virus n’est pas circulant”, a affirmé le ministre de la Santé. Pour l’instant du moins. Nous sommes toujours à trois cas confirmés.

Il n’empêche, mieux vaut prévenir que guérir! Raison pour laquelle, tous les établissements scolaires ferment à compter de demain, midi. Et ce, jusqu’à nouvel ordre. A minima, jusqu’au lundi 6 avril 2020 a confirmé la ministre de l’Education.

En attendant, le rapatriement dans leurs familles de tous élèves internes a commencé à Raivavae, Rapa ainsi qu’à Tahiti vers les archipels éloignés. “On demande aux parents de garder leurs enfants chez eux”, a insisté Christelle Lehartel. De là à partir en vacances, dans les îles, voire à l’étranger ? Les ministres ont rappelé que les déplacements sont limités au strict minimum.

Si le contexte sanitaire venait à se dégrader, l’Education actionnera ce qu’il convient d’appeler la “continuité pédagogique” afin que les cours se poursuivent à la maison au moyen d’outils numériques. Tout au moins, pour ceux qui en possèdent!

Un dispositif spécial est également en réflexion pour faire garder les enfants des personnels soignants appelés à être mobilisés si besoin était dans les jours qui viennent. Quant à savoir si les crèches et garderies restent opérationnelles en cette période troublée, les réponses ne sont pas très claires.

Enfin, comme nous l’avons écrit à maintes reprises, cette crise majeure va engendrer de graves conséquences sur le plan économique pour les entreprises et autres prestataires de service dans le secteur du tourisme par exemple. Dans ce cadre, un plan de sauvegarde économique devrait être dévoilé demain, mercredi 19 mars, à l’issue du conseil des ministres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :