Coronavirus: les touristes sont priés de rentrer chez eux!

Face à la propagation de l’épidémie de coronavirus dans nos îles avec deux nouveau cas confirmés dont un à Moorea, les choses s’accélèrent et la Polynésie se referme sur elle-même.

Si le virus n’est (actuellement) pas circulant, dixit, hier, le ministre de la Santé, ce sont bien les déplacements des personnes qui sont susceptibles de le mettre en mouvement. Ce que personne ne veut naturellement.

Partant de là, les autorités du Pays et de l’Etat ont acté ce matin, la deuxième fois en trois jours, un renforcement des mesures visant à freiner l’expansion du “mal”.

Avec les deux nouveaux cas confirmés, le bilan porte désormais à cinq le nombre de malades. Tous, des cas importés, a précisé le représentant de l’Etat. Puisque l’un revenait des Etats-Unis, l’autre de métropole.

Dans ce contexte, le président Fritch a appelé les Polynésiens à changer “radicalement” leur mode de vie. Et d’insister sur le fait que les enfants sont invités à rester à la maison, les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits alors que les restaurants voient leur capacité d’accueil réduite de 50%.

Mais compte tenu du nouveau bilan, la Polynésie est en passe de franchir une étape supplémentaire dans la “fermeture ” de ses frontières.

Aussi, désormais, l’accès au territoire des non-résidents est refusé. Les instructions vont être données aux compagnies aériennes pour ne plus embarquer de touristes à bord de leurs avions à destination de Papeete. “Une mesure forte mais nécessaire” quand bien même la plupart des compagnies, à l’exception d’ATN, ont déjà programmé une cessation ponctuelle de leurs activités. Faute, il est vrai, de candidats au voyage…

En second lieu, les autorités de l’Etat et du Pays recommandent un rapatriement des touristes le plus rapidement possible vers leur pays d’origine.

Enfin, les moyens aériens et maritimes entre Tahiti et les îles vont être limités au strict minimum.

2 thoughts on “Coronavirus: les touristes sont priés de rentrer chez eux!

  1. Renforcement de ces mesures malheureusement bien nécessaires. Cependant, le retour au fenua de nos résidents venant de pays à risque peut compromettre la situation. Quelles seront les mesures d’accueil ? ils seront des porteurs potentiels du covid-19 ? empêcher leur retour serait-il une solution afin de préserver la polynésie de l’invasion par le virus?

  2. Il serait bon de préciser qu’un communiqué du Haut Commissariat du 16/3 explique les adaptations specifiques pour les bateaux de plaisance. Ceux-ci en effet ont fait route depuis plus de 3 semaines avant de toucher terre et donc logiquement ont effectué leur quarantaine. Il leur est de plus impossible de repartir vers Panama ou les Galapagos contre l’alizee et sans provisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :