Teva Rohfritsch doit rester au gouvernement

Le président Edouard Fritch a pris acte de la lettre de démission adressée par le vice-président Teva Rohfritsch, sans y donner de suite favorable.

Compte tenu de la crise sanitaire actuelle, le gouvernement de la Polynésie française a besoin de mobiliser « tous les moyens et toutes les intelligences », comme il l’indique dans son courrier de réponse transmis hier aux médias

Aussi, le chef de l’exécutif local a demandé instamment à son numéro 2 “de continuer à oeuvre avec la même motivation et la même efficacité dont vous avez fait preuve jusqu’à présent”.

Rappelons que Teva Rohfritsch avait pris la décision de mettre un terme à sa charge après sa lourde défaite aux élections municipales à Punaauia, dimanche dernier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :