La première voiture volante sans permis

Le fondateur de Google invente la première voiture volante sans permis.

Difficile de parler de voiture volante quand on découvre le premier produit proposé par la start-up Kitty Hawk, financée par le co-fondateur de Google, Larry Page. Ce dernier reste aujourd’hui l’un des dirigeants d’Alphabet, maison mère de Google, mais Kitty Hawk est un projet personnel, distinct du géant technologique américain. La start-up vient de présenter « Flyer ».

Une « hydradrone sans permis »

Avec ses deux flotteurs et ses rotors, l’engin ressemble en effet davantage à un croisement entre un hydravion et un drone, qu’à une voiture. Les dix hélices sont alimentées par des batteries lithium-ion, lui permettant de se déplacer à une vitesse maximum de 32 km/h. Côté autonomie en revanche, ne comptez pas partir en week-end avec Flyer:  son autonomie s’annonce assez limitée, comprise entre 12 et 20 minutes de déplacement.

D’après l’entreprise, cet « engin de loisirs » est aussi facile à utiliser que de jouer à un jeu vidéo, grâce à un pilotage au joystick et une stabilisation gérée automatiquement. Elle précise qu’il n’y a pas besoin de brevet de pilote. Un point qui distingue le « Flyer » de ses principaux concurrents sur ce marché naissant de la voiture volante, comme le modèle de la société néerlandaise Pal-V que nous avions pu découvrir au salon de Genève.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close