Le groupe Dubreuil annonce la livraison, courant 2019, de deux A 350-900 neufs supplémentaires

Le groupe Dubreuil, groupe familial diversifié dans la distribution et le transport aérien – et propriétaire d’Air Caraïbes et de French bee – annonce dans un communiqué la livraison de deux A350-900 neufs supplémentaires en leasing.

Air Caraïbes et French bee opèrent déjà chacune deux de ces gros porteurs de dernière génération.

Avec une entrée en service datant de plus d’un an pour les deux appareils les plus anciens, les compagnies ont aujourd’hui le recul suffisant pour dresser le bilan de l’introduction de l’A350 XWB. A savoir: un excellent retour client ; sur le confort de l’appareil (pressurisation, silence et espace en cabine, ou encore circulation de l’air) et sur la qualité des équipements retenus pour l’aménagement; une fiabilité opérationnelle au rendez-vous ; une prouesse pour un appareil aussi innovant et dont la mise au point a été particulièrement rapide; une performance économique conforme aux prévisions ; tant sur les coûts de maintenance, la consommation de carburant et la capacité d’emport de fret et enfin, des conditions de travail améliorées pour les personnels navigants des compagnies.

La prochaine livraison d’un A350, dans sa version 1000, devait intervenir simplement en décembre 2019. Néanmoins, au cours des derniers mois, le contexte aérien mondial a évolué pesant sur les carnets de commandes du constructeur et sur les engagements des loueurs.

Des opérateurs américains ou asiatiques ont en effet souhaité recaler leurs livraisons d’A350, les rendant dès lors disponibles sur le marché pour 2019. Dans le même temps, le carburant qui avait fait preuve d’une relative stabilité depuis trois ans affiche aujourd’hui son plus haut niveau de prix depuis 2014.

Jean-Paul Dubreuil, président de Groupe Dubreuil Aéro a commenté cette décision : « Nous sommes dans une fenêtre de tir idéale pour accélérer le renouvellement de la flotte du pôle aérien. L’A350 a tenu toutes ses promesses en matière de performances techniques et nous permet effectivement d’économiser 25% de carburant – un poste qui pèse lourdement dans les charges exploitation. C’est un appareil efficace qui sera le pivot dans les flottes de nos deux compagnies. »

Marc Rochet, directeur Général de Groupe Dubreuil Aéro a ajouté : « Le succès commercial de l’A350 XWB nous confère un atout fondamental et vraiment différenciant dans un contexte de concurrence exacerbée sur tous nos marchés. Les passagers veulent désormais voyager à des prix toujours plus attractifs sans pour autant transiger sur le service ? Nos appareils sont tous équipés des dernières technologies en matière de sièges et de divertissements, et offrent un confort de voyage remarquable. »

Le contrat des deux A350-900 en location a été validé avec ALC, un des lessors aériens de tout premier plan. Le premier rejoindra la flotte de French bee pour la fin juin 2019 et le second ira chez Air Caraïbes le mois suivant. Chaque compagnie garde ses aménagements propres : bi-classe pour French bee et tri-classe pour Air Caraïbes.

Dans le même temps, l’A330-300 (immat. F-HPUJ) de French bee sera transféré en liste de flotte Air Caraïbes après un réaménagement de la cabine pour passer aux trois classes de service. French bee comptera donc 3 A350-900 en flotte l’été prochain.

Côté Air Caraïbes, deux A330-300 (immat. F-OONE et F-GOTO) seront retirés de la flotte. La compagnie comptera donc à l’été 2019 3 A350-900, 3 A330-300 et un A330-200 entièrement reconfiguré en 3 cabines dès cette année. L’A350-1000 intègrera quant à lui comme convenu la flotte à fin décembre 2019 en propriété.

Enfin, au service des deux compagnies, l’A330-200 (immat. F-HHUB) qui bénéficiera lui aussi d’un chantier de modernisation, continuera à exercer son rôle d’appareil de réserve pour pallier une éventuelle irrégularité d’exploitation.

Le pôle aérien du Groupe recevra donc trois A350 neufs en 2019. Cette évolution de flotte confirme la capacité du groupe Dubreuil de s’adapter aux opportunités du marché, sa volonté de continuer à investir pour se moderniser et son souhait de s’inscrire ainsi durablement dans le transport aérien français.

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close