Miss Dragon 2018: Morgane Yueng est désormais dans la lumière

Morgan Yueng a été sacrée miss Dragon 2018, la quarante-neuvième du nom, samedi soir dans les jardins de la mairie de Papeete.

1350 dîneurs ont assisté à cet événement marquant de l’association sportive Dragon qui fête cette année un demi-siècle d’existence au fenua.

Comme d’habitude, les organisateurs ont encore mis les bouchées doubles pour mettre à l’honneur la culture chinoise, sa richesse et sa diversité.

Pour succéder à Linda Chung, huit prétendantes ont animé la soirée en défilant dans trois tenues différentes devant le jury présidé par le vice-président du gouvernement, Teva Rohfritsch.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, le président de l’association en fonction depuis 2006, Charles Fong Loi, a commencé par saluer tous les convives présents parmi lesquels de nombreuses personnalités (du gouvernement, de l’assemblée) ainsi que tous les sponsors fidèles à l’AS Dragon depuis des années. Et d’affirmer dans son allocution: « Nous pouvons légitimement être fiers  de compter l’AS Dragon parmi les plus grands clubs fondateurs et reconnue en tant que club bâtisseur. »

Plus que le raffinement et la grâce des huit candidates, la soirée a été ponctuée d’un spectacle à couper le souffle donné par une délégation de moines de Shaolin venue directement de la province chinoise du Henan. Ces démonstrations d’art martiaux, alliant souplesse et dextérité, montrent à quel point ces pratiquants ont acquis une parfaite maîtrise du corps et de l’esprit pour réaliser des choses, disons-le, « surhumaines ».

Au terme d’une longue soirée, et après délibération du jury, la candidate numéro 8, Morgane Yueng, a décroché la couronne. Du haut de ses 1,66m, cette étudiante de 22 ans en mention complémentaire Accueil et Réception, s’apprête donc à vivre une année exceptionnelle, riche en émotions et en découvertes. Elle repartira avec de nombreux lots dont plusieurs billets d’avion Air New Zealand, une croisière complète à bord de l’Aranui destination Les Marquises ainsi qu’une somme d’argent conséquente. Sa première dauphine est Cindy Lau (photo ci-contre, également 22 ans, professeur de Mandarin) et la seconde, Herenui Yu (photo à droite: 25 ans, chef de caisse).

Rappelons que le week-end dernier, dans un grand hôtel de la côte Est, toutes les candidates ont été auditionnées par le jury pour jauger leurs connaissances générales ainsi que leurs motivations. Un premier passage qui a compté pour 40% dans la note finale délivrée samedi soir.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close