Pas-de-Calais: 20 ans pour avoir martyrisé son nourrisson à mort

Le père d’un nourrisson de six semaines a été condamné vendredi à vingt ans de réclusion par la Cour d’assises du Pas-de-Calais pour avoir martyrisé à mort son enfant en 2015, notamment en le secouant sans cesse.

La mère de la petite Ambre, accusée de « privation de soin », a été condamnée à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, et écrouée alors qu’elle comparaissait libre.

« C’est un bébé martyr qui a vécu 47 jours dont 35 jours de violences. Le corps d’Ambre n’était que fractures », a dit l’avocat général Patrick Leleu lors de son réquisitoire.

Bleus sur le visage, le dos et les chevilles

Le 16 mai 2015, Ambre ne se sent pas bien. Ses parents appellent les secours. Hospitalisée à Saint-Omer, où ils résident, elle sera ensuite transférée à Lille, où les parents ne viendront la voir que le 19. Ils seront alors interpellés. La petite décédera d’un oedème cérébral le 21.

L’enfant souffre aussi d’un traumatisme crânien, de fractures de l’humérus et de la clavicule, de bleus sur le visage, le dos, les chevilles. L’enquête révélera que son père la suspendait par les chevilles ou les aisselles « pour la calmer » et qu’il la projetait contre la table à langer. Il la secouait quotidiennement, car il ne supportait pas ses cris.

La mère a répété à l’audience qu’elle n’avait jamais assisté à ces scènes, mais qu’elle montait le son de la télévision dans leur appartement…

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close