Passage en revue des services placés sous la tutelle de Tea Frogier

Tea Frogier, ministre de la Modernisation de l’administration, en charge de l’énergie et du numérique, a rencontré vendredi matin, le personnel de l’ensemble des services administratifs placés sous sa tutelle.

Elle a ainsi procédé à la visite de la Direction générale des ressources humaines (DGRH) :

Ce service est chargé de concevoir et de proposer les politiques publiques en matière de recrutement, d’administration et de formation des agents des services et des établissements publics administratifs de la Polynésie française et de coordonner leur mise en œuvre.

Ainsi, la DGRH établit les actes relatifs à la carrière des agents de la fonction publique de la Polynésie française, conçoit tous les outils de gestion et de prévisions des emplois et des compétences, fait vivre le dialogue social au sein des différents organismes paritaires, organise les concours de recrutement et les examens professionnels et a, par ailleurs, en charge la réglementation en matière de gestion des ressources humaines de la Polynésie française.

Mais de la Direction de la modernisation et des réformes de l’administration (DMRA). Une entité qui assume une compétence générale en matière de modernisation du service public en vue d’améliorer la qualité du service rendu aux usagers, de contribuer à une gestion performante des deniers publics, de mobiliser les agents publics et de mettre en valeur le capital qu’ils représentent. Elle est chargée d’entreprendre ou de coordonner des études et des travaux et d’émettre des avis portant sur l’organisation et sur le fonctionnement des services publics.

Puis, elle s’est rendue à la Direction générale de l’économie numérique (DGEN). Cette direction est chargée, entre autres, de formuler les propositions d’orientation nécessaires à la mise en œuvre des politiques publiques en matière d’économie numérique, d’élaborer et de mettre en œuvre les réglementations et les procédures, de gérer tout dispositif d’incitation ou d’aide au développement ou au soutien, des activités relatives au développement de l’économie numérique.

Passage ensuite par le Service informatique de la Polynésie française (SIPF) qui assure auprès des services et établissements publics des missions d’études et conseils et d’exploitation et gestion des équipements, et des logiciels. En outre, il remplit une mission d’information, de formation, de mise en jour permanente des connaissances, de définition et d’harmonisation des méthodes de travail au bénéfice des informaticiens exerçant leur fonction dans les services et établissements publics territoriaux. Il est le centre d’information et de documentation informatique des services et établissements publics territoriaux et centralise leurs dossiers d’analyse et de programmation, ainsi que tous les documents techniques nécessaires.

Enfin, le Service des énergies (SED) dispose d’une compétence générale en matière d’énergie sous toutes ses formes. Il assure des missions d’ordre règlementaire, de contrôle, d’instruction de demandes dans les domaines de la production, du transport et de la distribution de l’énergie électrique, d’hydrocarbures, de maîtrise de la demande d’énergie.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close