Unis contre le transport (aérien) illégal d’espèces protégées

Les compagnies Aircalin et Air Calédonie s’engagent contre le trafic d’animaux et s’associent ainsi aux compagnies aériennes signataires de cette déclaration pour lutter contre le transport illégal d’espèces protégées. 

Le 4 juin, à Sydney, en marge de la convention annuelle de l’IATA (Association Internationale du Transport Aérien), le directeur général d’Aircalin, Didier Tappero et le président directeur général d’Air Calédonie, Samuel Hnepeune, ont signé une convention internationale visant à lutter contre le commerce illégal d’espèces sauvages.

Baptisée United for Wildlife Transport Taskforce Buckingham Palace Declaration, cette convention s’attaque au transport illégal d’espèces sauvages dans le monde, à travers onze engagements.

A l’invitation de l’Association Internationale du Transport Aérien, une quarantaine de compagnies aériennes ont à ce jour signé cette déclaration.

La Déclaration de Buckingham Palace comprend onze engagements, répartis en quatre thématiques qui concernent à la fois la promotion de l’accord, via par exemple l’affichage d’une tolérance zéro à l’égard du trafic d’espèces sauvages et protégées, ou la sensibilisation des clients et des employés aux conséquences de telles pratiques; le recueil et le partage d’informations; les mesures concrètes permettant de stopper le transport d’espèces protégées ou de produits qui en sont issus; et enfin le développement de nouveaux mécanismes permettant de lutter efficacement.

Les compagnies aériennes sont concernées par ces engagements dans le cadre de leurs activités opérationnelles. Elles s’engagent à «identifier, évaluer et réduire les freins à la mise en œuvre de l’accord», précise l’IATA.

«Aircalin en tant que compagnie aérienne Calédonienne, affirme à travers cette signature son engagement à prendre une part active en faveur de la sauvegarde des espèces sauvages et de la préservation de la biodiversité. Cette biodiversité unique en Nouvelle-Calédonie est un bien commun d’une grande richesse mais aussi fragile qu’il nous faut protéger. Aircalin s’engage à participer pleinement à sa préservation», a indiqué le patron d’Aircalin, Didier Tappero

Quant à Samuel Hnepeune, président directeur général d’Air Calédonie, il a indiqué que «La Nouvelle Calédonie dispose d’une biodiversité exceptionnelle et d’un des taux d’endémisme les plus élevés au monde tant au niveau de la faune que de la flore. Les collectivités calédoniennes ont fait preuve de responsabilité enadoptant une politique volontariste de préservation et de protection de certaines espèces de plus en plus menacées. Air Calédonie s’est engagée en signant cette convention à prendre pleinement sa part dans cette démarche qui se veut pour nous volontariste et citoyenne».

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close