22 septembre 2021

148 millions Fcfp inscrits au budget 2021 du Centre des métiers d’art

Le conseil d’administration du Centre des métiers d’art (CMA), s’est réuni, jeudi après-midi, sous la présidence de la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, en présence du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Le CMA est un espace d’exigences ouvert sur l’art traditionnel pour comprendre, préserver et diffuser les spécificités artistiques inhérentes à la tradition et au patrimoine polynésien et océanien. Il se doit aussi d’œuvrer à la continuité des arts polynésiens sous des formes nouvelles en incitant les élèves à acquérir les compétences nécessaires au développement d’une expression artistique contemporaine et personnelle par l’acquisition des techniques actuelles et du langage plastique.

Afin d’atteindre ce premier objectif, le Centre des métiers d’art, en 2016, avec le concours du ministère du Travail, de celui de l’Education, du vice-rectorat de la Polynésie française et de l’inspection générale des métiers d’art et du design, a créé deux diplômes polynésiens : le Certificat Polynésien des Métiers d’Art (CPMA), équivalent à un CAP, et le Brevet Polynésien des Métiers d’Art (BPMA), équivalent à un baccalauréat professionnel.

Ces deux formations comprennent les options gravure et sculpture et sont composées d’unités professionnelles et générales. La reconnaissance de ces deux diplômes et leur inscription au répertoire national des certifications professionnelles sont intervenues en 2019.

Suite à la mise en place du CPMA et du BPMA au Centre des métiers d’art, le nombre de stagiaires présentés aux épreuves de fin d’études pour la promotion 2017-2019 est de vignt-et-un élèves stagiaires reçus. La promotion 2018-2020 comptait initialement vingt élèves stagiaires à l’examen d’entrée, mais seulement dix-sept d’entre eux ont été reçus aux examens terminaux puisque trois candidats se sont réorientés dès la première année. Le taux de réussite des élèves stagiaires présentés à ces diplômes est excellent, puisqu’il atteint les 100%, pour chacune des deux promotions.

Lors de cette première réunion de l’année, les administrateurs ont adopté le budget primitif 2021 de l’établissement.

Les objectifs généraux de l’établissement pour l’année 2021 sont de garantir aux élèves du CMA une formation de haut niveau et préparer un parcours de formation dans le domaine des métiers d’art polynésien et des arts visuels allant du niveau actuel (CAP et baccalauréat) au niveau licence (DN MADE) ; proposer aux élèves des formations incluant l’utilisation d’équipements techniques innovants ou numériques en usage dans les entreprises ; poursuivre les actions permettant la mise en place du télé-enseignement, ainsi qu’une meilleure visibilité de l’établissement en Polynésie, mais également en Océanie et dans le monde, garantissant ainsi la promotion du Pays à travers la culture et les travaux de ses artistes confirmés et ceux en devenir.

Le budget 2021 de l’établissement qui traduit financièrement la mise en œuvre de ces objectifs, a été adopté à l’équilibre pour un montant total de 147,8 millions Fcfp.

Communiqué du gouvernement

 671 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :