Quatre mois de prison ferme pour avoir giflé Macron

Deux jours à peine après les faits, l’homme qui avait giflé le président de la République, passera la nuit en prison.

Selon nos confrères du Figaro, il a été jugé en comparution immédiate ce jeudi 10 juin et a écopé de quatre mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Damien Tarel va donc être directement incarcéré, il a été reconnu coupable de « violence sans incapacité sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Dans le détail, il a été condamné à 18 mois de prison, dont 14 avec sursis probatoire de deux ans.

Pendant ces deux années, Damien Tarel sera astreint à suivre une formation, à travailler et recevoir des soins psychologiques. Il lui faudra pendant ce laps de temps ne plus commettre aucune infraction.

Selon nos confrères, il a été également privé de ses droits civiques pendant trois ans et ne pourra pas détenir d’arme à feu pendant cinq ans. Dans un premier temps, le procureur avait requis 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Le délit dont il était accusé est passible de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende.

 

Devant le procureur, l’accusé a reconnu les faits. En se présentant proche de la « mouvance des gilets jaunes », il a dit partager également des convictions « traditionnelles de droite et d’ultra-droite » et aurait agi « d’instinct sans réfléchir pour exprimer son mécontentement ».

(…) Cliquez ici pour voir la suite

source: Yahoo actualités

 298 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :