2 décembre 2021

Une alimentation plus saine commence à la cantine

L’assemblée de la Polynésie française est destinataire d’un projet de loi du Pays visant à encourager la consommation de produits locaux dans l’assiette des cantines scolaires. Un retour à une alimentation plus saine encouragé par l’actuelle crise sanitaire.

Le gouvernement et la population ont la volonté de retourner vers une alimentation plus traditionnelle mettant en valeur les produits du fenua. Les enfants, au travers de la restauration scolaire, peuvent être les moteurs de cette transition alimentaire.

Un projet de loi du Pays a ainsi été élaboré par le vice-président, ministre de l’agriculture et de l’économie bleue, visant à introduire dans les menus des restaurants scolaires des taux minimaux de fruits, légumes, produits vivriers, viandes et poissons issus de l’agriculture et de la pêche polynésiennes.

Ce projet de loi du Pays se veut incitatif car les établissements scolaires volontaires pour entrer dans cette démarche, mais aussi les agriculteurs, les pêcheurs et autres agro-transformateurs qui les fournissent, pourront bénéficier d’aides bonifiées pour la prise en charge du coût des repas et pour l’amélioration de leurs outils de production.

Comme l’a souligné le Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec) dans son avis sur ce projet de loi du Pays, la démarche de promouvoir les produits locaux dans la restauration scolaire doit s’intégrer dans un ensemble de mesures visant à structurer les circuits d’approvisionnement et à assurer une bonne traçabilité et qualité des produits livrés. Tels sont les objectifs des différents programmes d’investissements et de développement menés actuellement par le ministère de l’agriculture et détaillés dans son schéma directeur.

A titre d’exemple, plus d’une quinzaine de points de collecte réfrigérés sont actuellement déployés dans les îles polynésiennes les plus productives. Des structures d’abattage et des ateliers d’agro-transformation sont également en cours de construction afin que les cantines puissent bénéficier de produits adaptés à leurs besoins. Le projet de loi du Pays a été transmis à l’Assemblée de Polynésie française.

extrait CM – Photo: Ville de Papeete

 1,380 visiteurs total,  8 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :