17 juillet 2024

153 milliards Fcfp d’endettement: le gouvernement Brotherson pas pressé de rembourser !

0

Alors que s’ouvre le marathon budgétaire, mercredi matin à l’assemblée de la Polynésie française, faisons un point sur le niveau d’endettement de la collectivité polynésienne. Et surtout, sur le peu d’ambitions du gouvernement Brotherson à diminuer cette charge pour les générations futures…

Durant la campagne des dernières élections territoriales, les détracteurs du Tapura huiraatira n’ont eu de cesse de dénoncer le niveau d’endettement du Pays.

Alors que la dette atteignait 156 milliards de Fcfp à l’arrivée du gouvernement Brotherson, celui-ci s’est empressé durant les premiers mois de restituer 3 milliards du Prêt garanti par l’Etat (PGE2) au prétexte qu’il n’en avait pas l’utilité.

Rappelons à toutes fins utiles que si la précédente équipe avait contracté deux PGE consécutifs, c’était essentiellement pour faire face à la vague de Covid qui a sérieusement ébranlé l’économie polynésienne et force est de constater aujourd’hui que les mesures d’aides financières déployées durant cette période difficile, se sont avérées plutôt efficaces.

Il reste donc aujourd’hui 153 milliards de Fcfp à rembourser! Et encore, ce chiffre est à relativiser car durant la crise sanitaire le Pays a prêté pas moins de 16 milliards 600 millions à la Caisse de ,prévoyance sociale (CPS) pour faire face à ses engagements. Donc, en réalité, la (vraie) dette du Pays est de 137 milliards de Fcfp.  Une charge qui reste encore soutenable comme on peut le voir au Budget primitif 2024 dans lequel il est prévu 4 milliards de remboursement au titre des intérêts de la dette et 11,8 milliards pour le remboursement du capital.

Cette dette est tellement supportable que le gouvernement Brotherson ne semble pas pressé de la faire baisser ! En effet, lors des discussions préliminaires sur le BP 2024, les techniciens du ministère des Finances ont indiqué « espérer » un atterrissage à un peu moins de 150 milliards en fin de mandature, soit 2028. Et pour cause, pour l’an prochain, l’enveloppe d’emprunts devrait encore atteindre 10,409 milliards de Fcfp.

Tant que l’économie polynésienne tourne à plein rendement, tout va bien. Dans le cas contraire, il y aura de quoi s’inquiéter…

Illustration

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :